1 min de lecture Environnement

Le "poète-escaladeur" Hervé Couasnon a pénétré dans la centrale nucléaire de Civaux

La sécurité nucléaire française en questions. Quelques heures après une action de Greenpeace à la centrale nucléaire du Bugey dans l'Ain, on a appris mercredi à la mi-journée que le "poète-escaladeur" Hervé Couasnon avait réussi à pénétrer dans l'enceinte de la centrale EDF de Civaux, dans la Vienne. L'homme, célèbre pour avoir approché de près en 2002 l'ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin à la tribune de l'Assemblée nationale, a finalement été interpellé en début d'après-midi. EDF a par ailleurs indiqué qu'une intervention de Greenpeace avait été déjouée il y a dix jours.

Une vue de la centrale EDF de Civaux, dans la Vienne
Une vue de la centrale EDF de Civaux, dans la Vienne Crédit : AFP / Archives
Micro RTL
La rédaction de RTL et Elizabeth Martichoux

"Je suis à l'intérieur, je suis caché dans un taillis", avait indiqué à l'AFP par téléphone Hervé Couasnon, qui a précisé avoir réussi à pénétrer peu avant midi sur le site de la centrale par un portail permettant l'entrée des voitures. Il "a été interpellé, saisi dans un buisson situé juste à côté de l'entrée" du site, a affirmé un peu plus tard un porte-parole d'EDF, précisant qu'il s'était introduit dans la zone dite "surveillée", qui n'abrite pas d'installations nucléaire.

Le "poète-escaladeur", qui s'était lancé dans la course à la Présidentielle le 1er avril 2011 avant d'abandonner en février, a indiqué qu'il souhaitait ainsi demander aux "candidats qui débattront ce soir qu'ils tiennent leurs promesses (...) car les Français en ont marre de la société dans laquelle ils vivent".

Dans la matinée, deux militants de Greenpeace ont été interpellés après le survol et l'atterrissage d'un parapente à moteur sur le site de la centrale nucléaire du Bugey, dans l'Ain. Quelques heures avant le débat entre les deux finalistes de l'élection présidentielle, Greenpeace estime avoir montré la pertinence d'une action pour attirer l'attention sur le problème de la sécurité des dix-neuf centrales françaises, qui fournissent 75% de l'électricité du pays.

"L'interpellation a eu lieu en huit minutes" après la détection, a réagi le directeur de la centrale du Bugey, Alain Litaudon, face à la presse, jugeant que "l'événement de ce matin démontre très clairement que notre dispositif est efficace".

Dominique Minière, directeur du parc nucléaire d'EDF, a précisé de son côté qu'une opération que préparait Greenpeace sur deux sites nucléaires dans le nord de la France a été déjouée il y a une dizaine de jour.

(Avec dépêches)

Lire la suite
Environnement Nucléaire Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7747646374
Le "poète-escaladeur" Hervé Couasnon a pénétré dans la centrale nucléaire de Civaux
Le "poète-escaladeur" Hervé Couasnon a pénétré dans la centrale nucléaire de Civaux
La sécurité nucléaire française en questions. Quelques heures après une action de Greenpeace à la centrale nucléaire du Bugey dans l'Ain, on a appris mercredi à la mi-journée que le "poète-escaladeur" Hervé Couasnon avait réussi à pénétrer dans l'enceinte de la centrale EDF de Civaux, dans la Vienne. L'homme, célèbre pour avoir approché de près en 2002 l'ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin à la tribune de l'Assemblée nationale, a finalement été interpellé en début d'après-midi. EDF a par ailleurs indiqué qu'une intervention de Greenpeace avait été déjouée il y a dix jours.
https://www.rtl.fr/actu/le-poete-escaladeur-herve-couasnon-a-penetre-dans-la-centrale-nucleaire-de-civaux-7747646374
2012-05-02 14:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NaFN1RNWhzFQ32cCi-uPBA/330v220-2/online/image/2012/0502/7747646876_une-vue-de-la-centrale-edf-de-civaux-dans-la-vienne.jpg