1 min de lecture Otages français

Gérard Mestrallet, le patron de GDF Suez, au Cameroun après l'enlèvement d'un de ses employés

Le patron de GDF Suez, Gérard Mestrallet, s'est rendu à Yaoundé pour y rencontrer le personnel de l'entreprise, après la prise en otages d'un employé français du groupe et de sa famille dans le nord du Cameroun, a annoncé le groupe vendredi.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Dans quel état d'esprit avez-vous trouvé vos collaborateurs ?
" Ils sont sous le choc évidemment… l'émotion est profonde et immense… je suis venu ici porteur du soutien tout entier du Groupe… ils ne sont pas inquiets parce qu'ils sont à Yaoundé, ici à Yaoundé on n'a pas le sentiment de danger… évidemment c'est différent au nord du pays… je tiens à dire que ce qui s'est passé était difficilement prévisible, il n'y avait jamais eu d'enlèvements au Cameroun… qui restait jusqu'à présent un havre de tranquillité unique dans cette partie de l'Afrique…"
Est-ce que vous leur avez demandé de ne plus se rendre dans le nord du pays ?
" Absolument, de toute façon les instructions ont été données par les autorités françaises… nous sommes en relation quotidienne avec l'Ambassadeur de France et ses services… et les consignes de l'Ambassade de France et du Ministère des Affaires Etrangères deviennent immédiatement nos consignes…"
Avant cette prise d'otage, le groupe avait-il fait l'objet de menaces ?
"Absolument aucune menace, c'était totalement imprévu, difficile à prévoir et même imprévisible parce que le Cameroun est en paix avec ses voisins et que les communautés chrétiennes et musulmanes cohabitent sans aucun problème depuis très longtemps au Cameroun."
Comment avez-vous jugé le couac de communication du gouvernement ?
"J'ai été en contact avec les familles… je dois vous dire qu'ils traversent cette période difficile notamment avec ces aller-retour d'optimisme et de pessimisme avec beaucoup de dignité, de courage et je voudrais leur rendre hommage…"
Les camerounais vous semblent-ils pessimistes quant à une issue favorable ou est-ce qu'ils se gardent de tout pronostic ?
" les autorités camerounaises font le maximum pour retrouver les otages, pour ce qui concerne leur sentiment je ne peux pas en dire plus…"
Est-ce qu'ils font un lien entre cet enlèvement et l'opération des forces françaises au Mali ?"Il est impossible de dire quoi que ce soit, tant que les ravisseurs ne se sont pas identifiés on ne peut rien dire. Ce que je peux souligner c'est que la coordination entre les autorités camerounaises, les autorités françaises et les autorités nigérianes fonctionne très bien… j'ai été frappé par leur engagement extrêmement fort , leur volonté absolue de tout faire pour retrouver les otages et de le faire en lien parfait avec les autorités françaises et nigérianes…"

Lire la suite
Otages français International Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants