2 min de lecture Internet

Le pape François dénonce la "culture du gaspillage" sur Twitter

Le locataire argentin du Vatican a fait plusieurs sorties médiatiques ce weekend, pour dénoncer la société de consommation ainsi que le gaspillage, et appeler à un retour vers des comportements plus sobres et respectueux de la personne humaine.

AFP et Raphaël Bosse-Platière

Le pape François a condamné dimanche 9 juin dans un tweet la "culture du gaspillage", consistant à trier les êtres humains en fonction de leur utilité à la société de la consommation, paraissant viser également l'avortement et l'euthanasie. 
   
"Avec la 'culture du gaspillage', la vie humaine n'est plus perçue comme une valeur fondamentale à respecter et à protéger", a dénoncé le pape sur son compte @pontifex, qui a près de deux millions d'abonnés sur son seul compte officiel, et plus de six millions avec ses versions traduites dans neuf langues. 

Cette dénonciation fait suite à un précédant message publié samedi 8 juin  dans lequel l'ancien archevêque de Buenos Aires affirmait que "le consumérisme nous a habitué à gaspiller". Pour le pape : "Jeter de la nourriture équivaut à voler les pauvres et ceux qui ont faim".

Jeter de la nourriture équivaut à voler les pauvres et ceux qui ont faim

Le Pape François sur Twitter
Partager la citation

Dans une catéchèse mercredi dernier lors de l'audience générale sur la place Saint-Pierre, le pape avait été explicite, soulignant que la personne humaine n'est plus une "valeur fondamentale à protéger", "spécialement si elle est pauvre et handicapée, si elle n'a pas encore d'utilité -comme l'enfant à naître- ou ne sert plus -comme la personne âgée-". 

Aux yeux du pape, écologie de l'environnement et écologie humaine "vont de pair". Ainsi, une certaine "culture du rejet" s'applique non seulement à la nature mais aussi à la personne et plus spécialement aux plus faibles. "La personne humaine est aujourd'hui sacrifiée aux idoles du profit et de la consommation", a-t-il déploré. "Elle est trop souvent rejetée comme si elle était un déchet". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi
Google est l'un des sites Internet les plus consultés Connecté
Internet : les Français en ligne pendant plus de deux heures par jour

"Combien d'inégalités, de faim de nourriture et de vérité dans le monde", s'était exclamé samedi soir le pape François, en dénonçant les "nombreuses idoles" de l'époque moderne et en appelant à redécouvrir les "dix commandements" de la Bible. 

Le pape argentin confirme sa dénonciation exprimée avec vigueur quand il était archevêque de Buenos Aires contre toutes formes d'exploitation et de mise à l'écart des plus faibles, parmi lesquels tous les esclavages et l'élimination par la misère. Il semble y inclure aussi l'avortement et l'euthanasie, sans les citer explicitement. 
  
S'il condamne certaines lois, les systèmes économiques et les mentalités, il évite cependant de dénoncer les personnes, qui doivent être selon lui accueillies dans l'Eglise. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Internet Info Pape
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants