2 min de lecture Vatican

Le mariage des prêtres à nouveau en question

DÉCRYPTAGE - Un proche du pape François a considéré que le célibat des prêtres n'était pas "un dogme" et pourrait être remis en question.

Le mariage des prêtres est à nouveau en débat.
Le mariage des prêtres est à nouveau en débat. Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Il aura suffi d'une phrase pour relance le débat. Le célibat des prêtres "n'est pas un dogme et on peut en discuter car c'est une tradition ecclésiastique", a déclaré le futur numéro 2 du Vatican, Pietro Parolin, dans un journal vénézuélien. 

Depuis quand les prêtres ont-ils interdiction de se marier ?

Dans les faits, le célibat des prêtres remonte à 1123. C'est donc une tradition vieille de 900 ans que Pietro Parolin entend remettre en question. "L'effort qu'a fait l’Église pour instaurer le célibat des prêtres doit être considéré. On ne peut pas dire, simplement, qu'il appartient au passé. C'est un grand défi pour le pape (...) et toutes ces décisions doivent être prises dans le but d'unir l’Église, pas de la diviser", a-t-il dit. 

Pourquoi revenir sur cette tradition ?

"Il faut tenir compte, au moment de prendre des décisions, de ces critères (la volonté de Dieu, l'histoire de l’Église), de même que de l'ouverture à l'air du temps", estime Pietro Parolin. Le célibat des prêtres est régulièrement remis en cause. En 2006, le cardinal Hummes, préfet de la congrégation pour le clergé, avait fait le même genre de sortie que celle de Pietro Parolin, suscitant immédiatement une réaction très embarrassée du Vatican et un rétropédalage du cardinal lui-même.

L'un des arguments avancés est la baisse des vocations. En 2012, seuls 96 hommes ont été ordonnés prêtres en France. 

La rédaction vous recommande

Qu'en pense le pape ?

À lire aussi
Le pape François faisant un discours au Vatican le 10 octobre 2018 religions
Au Vatican, le pape a invité 1.500 pauvres à déjeuner

Le Saint-Siège n'a pas réagi officiellement aux déclarations de Pietro Parolin. Il ne s'agit pourtant certainement pas d'une bourde. Proche du pape François, il a longtemps été le représentant du Vatican au Venezuela.

Surtout, dans un livre d'entretiens parus en 2010, alors qu'il n'était que cardinal, le pape François avait déjà entrouvert la porte sur le sujet, soulignant que si le célibat des prêtres était une bonne chose à conserver, il n'était peut-être pas nécessaire pour tous. L'idée qu'une évolution sur le célibat des prêtres soit possible confirme en tous cas la volonté du souverain pontife de moderniser l'Église sans la révolutionner. 

La fin du célibat des prêtres pourrait-il relancer les vocations ?

Pas sûr que le mariage des prêtres, s'il était adopté, s'accompagne d'une hausse des vocations. "L'évolution de cette question du célibat des prêtres pourrait résoudre la frustration d'un certain nombre d'entre-eux, mais malheureusement pas la crise de la vocation chez les jeunes. En effet, on observe que chez les pasteurs par exemple, qui peuvent s’unir, il y a également une crise de la vocation. Les traditions sont donc plus fortes que tout changement social", explique ainsi Kristoff Talin, sociologue spécialiste des religions, sur le site internet d'Atlantico

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vatican Info Pape François
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants