1 min de lecture Social

Le DAL et "Jeudi Noir" délogés de la clinique occupée

La police a évacué dans le calme dimanche la clinique du XVIIIe arrondissement de Paris, occupée depuis la nuit par des mal-logés, dont des familles, et des militants associatifs. L'évacuation, qui a débuté vers 13h15 et duré environ dix minutes, s'est déroulée sans incident ni interpellation. Organisée par l'association Droit au Logement (Dal) et le Collectif Jeudi Noir, cette opération avait pour but d'interpeller les candidats à la présidentielle sur la crise du logement, à deux semaines du premier tour de l'élection.

"Pâques au balcon, réquisition!"

"Pâques au balcon, réquisition!" A quinze jours de la présidentielle, l'association Droit au logement (Dal) et le collectif Jeudi Noir ont interpellé les candidats, en occupant nuitamment, dimanche, une clinique désaffectée au pied de la butte Montmartre à Paris.
  
Durant la nuit, 25 personnes, dont quatre familles et six enfants, avaient donc investi la clinique Duhesme, un immeuble de cinq étages dans le 18e arrondissement. Certains sont en logement précaire, d'autres sont des foyers reconnus prioritaires Dalo (Droit au logement opposable). Dimanche matin, ils occupaient quelques-unes des 25 chambres.

"Notre but est de placer le logement au cœur de la campagne", explique Manuel Domergue, militant de Jeudi Noir qui aimerait faire de la clinique Duhesme "le bâtiment emblématique de la fin de campagne". "S'ils ne sont pas poussés aux fesses, ils ne vont pas spontanément parler de logement", regrette-t-il.
  
A 10h, alors que les familles se réveillaient d'une courte nuit à l'intérieur de "l'immeuble de la Butte", les forces de l'ordre sont arrivées, bloquant la rue sur 200 m, faisant craindre une évacuation rapide aux occupants.

La clinique Duhesme
  
Le soutien de L'archevêque de Paris

L'archevêque de Paris André Vingt-Trois a apporté un soutien implicite aux squateurs, jugeant "dommage que dans une société civilisée comme la nôtre, il soit nécessaire de faire des coups de force pour faire entendre des problèmes réels".
  
Jeudi, les professionnels de l'immobilier s'étaient déjà insurgés contre le silence des politiques lors d'un colloque intitulé "Le logement: cause nationale" organisé par les huit fédérations du secteur et la Fondation Abbé Pierre.
  
Pour le Dal et Jeudi Noir, seule une opération coup de poing est susceptible de mobiliser les candidats. Le Dal avait mené une opération semblable lors de la campagne 2002, restant près de deux semaines avec une centaine de personnes dans une ancienne clinique du XIe arrondissement.

C'est la deuxième occupation pour laquelle coopèrent le Dal et Jeudi Noir. La dernière remonte au 31 décembre 2006, avec le squat d'un immeuble rue de la Banque (2e).
  
Entre mars 2008 et juin 2009, huit étudiants avaient occupé un immeuble au 69 rue de Sèvres, puis entre octobre 2009 et octobre 2010, Jeudi Noir avait organisé une occupation dans un hôtel particulier de la place des Vosges.

(AFP)

Lire la suite
Social Logement Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7746442884
Le DAL et "Jeudi Noir" délogés de la clinique occupée
Le DAL et "Jeudi Noir" délogés de la clinique occupée
La police a évacué dans le calme dimanche la clinique du XVIIIe arrondissement de Paris, occupée depuis la nuit par des mal-logés, dont des familles, et des militants associatifs. L'évacuation, qui a débuté vers 13h15 et duré environ dix minutes, s'est déroulée sans incident ni interpellation. Organisée par l'association Droit au Logement (Dal) et le Collectif Jeudi Noir, cette opération avait pour but d'interpeller les candidats à la présidentielle sur la crise du logement, à deux semaines du premier tour de l'élection.
https://www.rtl.fr/actu/le-dal-et-jeudi-noir-deloges-de-la-clinique-occupee-7746442884
2012-04-08 13:05:00