1 min de lecture Société

La fessée bientôt illégale ?

A l'occasion du trentième anniversaire de l'abolition des punitions corporelles à l'égard des enfants en Suède, le Conseil de l'Europe lance une nouvelle campagne cette semaine en faveur de l'interdiction du recours à la fessée. Pour cela, il sort les grands moyens : spots télévisés, conférences, incitation à une "parentalité positive" mais aussi pétition de "people". Parmi les signataires figurent Claudia Cardinale, le prince Felipe de Bourbon, Mikhaïl Gorbatchev, ou encore la reine Silvia de Suède. A l'heure actuelle, 20 pays sur 47 au Conseil de l'Europe ont d'ores et déjà aboli les punitions physiques à l'égard des enfants.

Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Selon le pédiatre Aldo Naouri, les châtiments corporels sont en effet "attentatoires à la dignité de l'enfant". Il rejoint ainsi le point de vue de la députée UMP Edwige Antier, qui est à l'origine d'une récente proposition de loi visant à interdire la fessée.

"Le vote d'une loi est d'autant plus inévitable que la France a ratifié les conventions internationales des droits de l'enfant qui condamnent la violence à l'égard des mineurs", explique Edwige Antier.

Une campagne du Conseil de l'Europe, intitulée "lever la main contre la fessée" avait déjà été organisée en 2008.

Lire la suite
Société Violence Éducation nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
5939335830
La fessée bientôt illégale ?
La fessée bientôt illégale ?
A l'occasion du trentième anniversaire de l'abolition des punitions corporelles à l'égard des enfants en Suède, le Conseil de l'Europe lance une nouvelle campagne cette semaine en faveur de l'interdiction du recours à la fessée. Pour cela, il sort les grands moyens : spots télévisés, conférences, incitation à une "parentalité positive" mais aussi pétition de "people". Parmi les signataires figurent Claudia Cardinale, le prince Felipe de Bourbon, Mikhaïl Gorbatchev, ou encore la reine Silvia de Suède. A l'heure actuelle, 20 pays sur 47 au Conseil de l'Europe ont d'ores et déjà aboli les punitions physiques à l'égard des enfants.
https://www.rtl.fr/actu/la-fessee-bientot-illegale-5939335830
2010-04-27 17:05:00