1 min de lecture Faits divers

La chaîne de fast food KFC poursuivie pour un verre de glaçons

C'est une drôle d'histoire que nous révèle Jean-Alphones Richard pour RTL. Un homme de 28 ans vient d'assigner en référé la société de restauration rapide KFC - spécialisée dans le poulet grillé - après avoir été victime d'une altercation avec une serveuse qui lui a jeté un verre de glaçons au visage. Le plaignant, qui a déjà fait constater ses blessures, exige désormais la désignation d'un expert médical et 10.000 euros de dommages et intérêts pour préjudice moral et matériel. L'audience de référé se tiendra le 20 juin devant le tribunal de Nanterre.

Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard Journaliste RTL

Pour ce jeune couple de passage à Poitiers, cet établissement de restauration rapide ne devait être qu'une simple halte sur la route des vacances. Sans savoir qu'il y aurait de la bagarre au menu...

Avec sa compagne, ce jeune étudiant en école de commerce fait savoir que la commande reçue n'est pas la bonne. La serveuse affirme tout le contraire. Le client demande alors à voir un responsable. Simple malentendu, mais réponse rafraichissante : l'employée lui jette violemment au visage un verre rempli de glaçons. Le client est blessé, légèrement coupé. Son costume, qu'il avait acheté pour son prochain mariage, est désormais impossible à porter.

L'altercation aurait pu en rester là. Mais depuis, l'étudiant se plaint d'otites à répétition et de douleurs récurrentes à la mâchoire. Il a dû suivre un traitement médical. Pour cet accueil bien frappé, il réclame donc 10.000 euros de dommages et intérêts au restaurant KFC de Poitiers. Ainsi que la désignation d'un expert  pour évaluer son préjudice physique et moral. La justice dira dans un mois si elle reste froide ou non à ces arguments.

Le restaurant KFC de Poitiers fait savoir que l'employé impliqué dans cette affaire a été depuis licencié. Après l'incident, le service consommateur avait "pris en charge le client pour lui présenter ses excuses pour cet incident regrettable et isolé" (...) "KFC se préoccupe activement de ce dossier car l'enseigne et ses 7.000 collaborateurs en France ne tolèrent en aucune manière cet action isolée".

Lire la suite
Faits divers Justice Violence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants