1 min de lecture Le Journal économique

L'impact de la canicule sur le chiffre d'affaire des entreprises

Un gros coup de chaud est donc attendu à partir de ce vendredi, sur toute la France. C'est un paramètre que les entreprises sont obligées de prendre en compte. La chronique d'Eric Vagnier.

Jean-Louis Gombeaud
Jean-Louis Gombeaud
Eric Vagnier
Éric Vagnier Journaliste RTL

Ah oui le risque météo fait désormais partie intégrante de la gestion d' une entreprise. On ne plaisants plus du tout avec çà ! On estime que 70% des entreprises sont "météo-sensibles" , c'est-à-dire que de fortes variations de températures  -à la hausse comme à la baisse-  peuvent avoir un impact immédiat sur leur chiffre d'affaire. C'est pourquoi donc depuis une dizaine d'années à peu prés, de plus en plus de sociétés se font conseiller par des cabinets spécialisés dans la prévention et l'anticipation des aléas météo.

Le rôle de ces cabinets-conseils comme ClimPact ou Metnext qui dépend de météo-France, c'est de proposer des modèles économiques d'organisation de la production en fonction des températures à venir. Si le thermomètre grimpe brutalement de 10 degrés, quel doit être le bon niveau de production pour qu'il n'y ait ni rupture de stocks, ni accumulation de surplus. Les principaux clients de ces cabinets qui élaborent ces plans d'adaptation aux températures, on les trouve surtout dans le secteur de l'agroalimentaire, du textile, de l'énergie, du tourisme et des transports.

Quelques exemples Eric ?


Oui le risque météo, c'est quasiment devenu une science. Prenons les brasseurs, l' industrie de la bière. Eh bien on sait précisément que la consommation de bière s'accélère dés que la température atteint 23 degrés, que  les ventes augmentent de 2 % à 5 % selon les régions chaque fois que l'on franchit 1 degré supplémentaire. Mais qu' à partir de 28 degrés, la consommation redescend. Trop chaud pour boire des boissons alcolisées. Avec la canicule qui arrive, les brasseurs font donc grise mine. Il faut réduire les livraisons. En revanche qui est sur le pied de guerre ? L'épisode caniculaire que nous allons vivre devrait ressembler à celui d'août 2009. Eh bien à l'époque, les vente de produits solaires avaient bondi de 42 %, la vente d' insecticides de 32 %, les glaces de 29 %, l'eau minérale de 27 %, le maïs en conserve de 19 %. Et pour quasiment tous les produits c'est comme çà maintenant, on a une fiche de météo-sensibilité. Savez-vous par exemple à partir de quelle température, les Français se mettent à acheter des maillots de bains ?

Je ne sais pas... 20° ?


Non, un peu plus : 24° et rarement avant. Les déodorants : les ventes explosent à partir de 21 degrés. Le rosé ((le vin) à partir de 22 degrés, il faut doper les approvisionnement. Et ainsi de suite.

J'imagine que c'est pareil en sens inverse. Le froid impacte les entreprises ?


Oui avec parfois d'ailleurs des surprises. Vous vous souvenez des épisodes neigeux de l'hiver 2010 ? Eh bien à part le sel qui servait à saler les routes et les trottoirs, eh bien figurez -vous que ce sont les aliments pour chiens et chats qui ont connu à ce moment là les plus fortes progression de vente avant les soupes et les potages. Alors tout cela parait peut-être anecdotique, mais pas du tout ! Le secteur de la grande distribution par exemple considére qu'à cause du printemps trés frais que nous avons eu, c'est presque 0,3 % du chiffre d'affaire qui s'est envolé sous les frimats. Et qui sait : si  nous avions eu quelques degrés de plus au mois d'avril et au mois de mai -et un peu plus de soleil-, la France peut-être n'aurait pas affiché une croissance zéro au deuxième trimestre mais un chiffre positif.

Lire la suite
Le Journal économique Chroniques Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7751699087
L'impact de la canicule sur le chiffre d'affaire des entreprises
L'impact de la canicule sur le chiffre d'affaire des entreprises
Un gros coup de chaud est donc attendu à partir de ce vendredi, sur toute la France. C'est un paramètre que les entreprises sont obligées de prendre en compte. La chronique d'Eric Vagnier.
https://www.rtl.fr/actu/l-impact-de-la-canicule-sur-le-chiffre-d-affaire-des-entreprises-7751699087
2012-08-17 07:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wlu_O60Tf_9Wpu5TQizxww/330v220-2/online/image/2010/0915/5951261863_jean-louis-gombeaud.jpg