1 min de lecture Marseille

L'homme interpellé à Marseille n'aurait pas "trempé" dans le meurtre d'un policier

C'est bien un "gros poisson" que la police de Marseille a attrapé jeudi soir. Raphaël Gimenez a été interpellé alors qu'il s'apprêtait vraisemblablement à commettre un cambriolage avec des complices. Les hommes encagoulés ont ouvert le feu sur les policiers, qui ont riposté. Contrairement aux premières informations, il ne serait pas impliqué dans le meurtre d'un agent de la Bac lors d'un échange de tirs en novembre 2011 à Vitrolles. L'homme était recherché pour une évasion lors de son transfert entre la maison d'arrêt de Luynes et l'hôpital d'Aix-en-Provence en 2011.

Carte de localisation du quartier de la Capelette, à Marseille
Carte de localisation du quartier de la Capelette, à Marseille Crédit : Idé
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et Etienne Baudu

Beaucoup de questions à lui poser

Raphaël Gimenez, dit "Tchoua", âgé d'une trentaine d'années et membre de la communauté des gens du voyage, a été interpellé jeudi soir lors d'une intervention de la brigade anti-criminalité (Bac) qui a donné lieu à un échange de tirs entre policiers et malfrats, au cours de laquelle il a été touché au bras.

Il était jusque-là suspecté par la brigade de répression du banditisme dans l'enquête sur le décès d'un policier d'Aix-en-Provence, Eric Lalès, un père de famille de 37 ans mortellement blessé par une rafale de kalachnikov fin novembre 2011 à Vitrolles lors d'une course-poursuite avec des cambrioleurs. On apprend qu'il n'est finalement pas impliqué dans ce meurtre.

Gimenez, 35 ans, a été écarté de la liste des suspects. Quatre malfaiteurs sont actuellement sous les verrous ; un cinquième avait été tué par un complice. Or, dans l'enquête apparaissait un sixième homme. Et au printemps dernier, les enquêteurs de la PJ avaient bien inscrit "Tchoua" sur leur liste de suspects ; mais au cours de leurs investigations, ils n'avaient pas réussi à faire le lien.

En revanche, c'est bien un "gros poisson" que les policiers ont pêché jeudi soir. Raphaël Gimenez faisait l'objet d'un mandat d'arrêt depuis son évasion le 4 octobre 2011 de la prison de Luynes, où il purgeait une peine de 13 ans de réclusion pour braquage. Cette évasion s'était faite avec l'aide d'un complice armé qui avait attaqué un fourgon de l'administration pénitentiaire conduisant le détenu à l'hôpital d'Aix. Un gardien avait été blessé par balle.
Carte de localisation du quartier de la Capelette, à Marseille

Lire la suite
Marseille Faits divers Accident
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7755543385
L'homme interpellé à Marseille n'aurait pas "trempé" dans le meurtre d'un policier
L'homme interpellé à Marseille n'aurait pas "trempé" dans le meurtre d'un policier
C'est bien un "gros poisson" que la police de Marseille a attrapé jeudi soir. Raphaël Gimenez a été interpellé alors qu'il s'apprêtait vraisemblablement à commettre un cambriolage avec des complices. Les hommes encagoulés ont ouvert le feu sur les policiers, qui ont riposté. Contrairement aux premières informations, il ne serait pas impliqué dans le meurtre d'un agent de la Bac lors d'un échange de tirs en novembre 2011 à Vitrolles. L'homme était recherché pour une évasion lors de son transfert entre la maison d'arrêt de Luynes et l'hôpital d'Aix-en-Provence en 2011.
https://www.rtl.fr/actu/l-homme-interpelle-a-marseille-n-aurait-pas-trempe-dans-le-meurtre-d-un-policier-7755543385
2012-12-07 12:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4l7vX1y5GAApiIN_dIQoCQ/330v220-2/online/image/2012/1207/7755535691_carte-de-localisation-du-quartier-de-la-capelette-a-marseille.jpg