1 min de lecture Vincent Peillon

L'Education nationale va recruter 43.000 profs pour la rentrée prochaine

Le ministère de l'Education Nationale fait partie des heureux élus, qui ne voient pas leur budget pour 2013 diminuer. Avec plus de 62 milliards d'euros,la hausse s'élève à près de 3%. 43.000 enseignants vont notamment être recrutés l'an prochain, certains pour pallier les départs en retraite, d'autres pour occuper des postes nouveaux (8.200). C'est une rupture avec la politique de la droite, qui avait programmé 80.000 suppressions de postes entre 2007 et 2012, suivant le principe de non renouvellement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

Il y a du flou dans la réforme des rythmes scolaires
Il y a du flou dans la réforme des rythmes scolaires Crédit : AFP / Archives

8.200 créations de postes

Sur ces 43.000 recrutements, 22.000 personnes iront directement à la rentrée prochaine dans les classes, sur les chaises laissées vides par les départs en retraite. Ces futurs professeurs sont les étudiants actuellement en Master 2, qui passent l'écrit du concours dans quelques semaines, et l'oral au printemps. C'est la procédure de recrutement standard.

21.000 autres vont eux être recrutés via un concours exceptionnel, en juin prochain. Cette fois-ci il s'agit d'étudiants en première année de Master, et qui dans un an constitueront la première fournée des Ecoles Supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE), la nouvelle structure de formation imaginée par le ministère (la précédente majorité avait quasiment supprimé la formation initiale des professeurs, envoyant les débutants devant des classes sans expérience d'enseignement). Ils seront payés à mi-temps (6h), car ils passeront une partie de leur formation devant les élèves, et seront professeurs titulaires la rentrée suivante, en 2014.

Un aménagement qui engendre 8.200 postes de plus à la rentrée prochaine, en 2013. Ces moyens seront utilisés pour des priorités comme "l'accueil des moins de 3 ans" et la mise en œuvre du principe "plus de maîtres que de classes", explique le ministre Vincent Peillon. "Il y a un changement pédagogique vers le primaire", a souligné le ministre. Il s'agit aussi de "cibler les territoires en difficulté, urbains ou ruraux, et pour le secondaire, les collèges qui eux-mêmes sont en situation de difficulté et les lycées professionnels".

"Faire un appel d'air" aux candidatures

Certains observateurs doutent de la capacité du ministère à recruter autant d'enseignants alors que les derniers concours n'ont pas fait le plein. Vincent Peillon voit dans cette analyse "une erreur considérable". "Globalement, on a des candidats et en nombre suffisant, pour le premier concours, qui est dans un vivier de M2, malgré la catastrophe que l'on a fait subir aux étudiants", explique-t-il. "Et quand on va faire notre concours de juin" ouvert aux étudiants de M1, "nous avons un vivier plus important, de 300.000", même s'"il restera toujours quelques disciplines déficitaires. Ils vont comprendre qu'ils vont être payés pour étudier en M2 et ils n'auront que six heures à faire, ça va nécessairement faire un appel d'air", a-t-il estimé, "à un moment où les chiffres du chômage concernent très fortement la jeunesse".

Côté non enseignants, sont prévus 500 postes d'auxiliaires de vie scolaire, personnels médico-sociaux et administratifs. A ces recrutements s'ajoutent 6.000 "emplois d'avenir professeur".

Lire la suite
Vincent Peillon Éducation nationale Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7752959400
L'Education nationale va recruter 43.000 profs pour la rentrée prochaine
L'Education nationale va recruter 43.000 profs pour la rentrée prochaine
Le ministère de l'Education Nationale fait partie des heureux élus, qui ne voient pas leur budget pour 2013 diminuer. Avec plus de 62 milliards d'euros,la hausse s'élève à près de 3%. 43.000 enseignants vont notamment être recrutés l'an prochain, certains pour pallier les départs en retraite, d'autres pour occuper des postes nouveaux (8.200). C'est une rupture avec la politique de la droite, qui avait programmé 80.000 suppressions de postes entre 2007 et 2012, suivant le principe de non renouvellement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.
https://www.rtl.fr/actu/l-education-nationale-va-recruter-43-000-profs-pour-la-rentree-prochaine-7752959400
2012-09-28 17:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nBMcrzu3_RZ6jDgERpboHQ/330v220-2/online/image/2012/0926/7752871637_une-salle-de-classe.jpeg