1 min de lecture Georges Tron

L'ancien secrétaire d'Etat Georges Tron face à ses accusatrices à Evry

Le député-maire UMP de Draveil (Essonne) Georges Tron était confronté jeudi, devant un juge d'instruction d'Evry, à deux ex-employées municipales qui l'accusent de viols, des affirmations qui lui valent d'être mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. La version de Georges Tron, qui nie les faits et met en avant la thèse du complot fomenté par le Front National, devait être opposée à celle des plaignantes, Eva Loubrieu et Virginie Faux, anciennes employées municipales.

L'ancien secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique, Georges Tron
L'ancien secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique, Georges Tron Crédit : AFP / P.Verdy
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Julien Dumond

Le 2 mai dernier, Georges Tron contre-attaquait en exclusivité sur RTL. Il estimait que "les deux plaignantes avaient menti au juge, à leurs proches et aux médias". L'ancien secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique avançait l'idée d'un complot, "monté par une poignée de gens médiocres qui sont animés par des intérêts financiers personnels et par la haine de la politique".

"Je suis fier enfin de pouvoir me retrouver en face d'elles pour pouvoir terminer de faire éclater la vérité", avait-il ajouté en parlant de la séance qui doit se tenir ce jeudi.

De son côté, Me Olivier Schnerb, avocat de Georges Tron, attend de cette confrontation qu'elle "confirme le caractère mensonger des accusations, déjà établi par l'instruction".

Pour Eva Loubrieu, cette confrontation doit permettre de "confondre" Georges Tron "face à sa thèse complètement surréaliste de complot, ses contradictions, ses aberrations, son discours qui ne tient pas la route plus de vingt secondes. Il y a des témoins, des pièces au dossier. Notre reconstruction ne passera que par la reconnaissance de cette situation".

Pour les deux plaignantes, "savoir qu'il va être à côté de nous, on en est malades, c'est insupportable".

(avec AFP)

Lire la suite
Georges Tron Politique Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants