2 min de lecture Agriculture

Viande de cheval : vers un nouveau scandale

Après le scandale des lasagnes au cheval l'hiver dernier, la filière viande est de nouveau ébranlée par un nouveau trafic présumé de viande chevaline, de surcroît impropre à la consommation.

Une boucherie chevaline à Marseille (photo d'illustration)
Une boucherie chevaline à Marseille (photo d'illustration) Crédit : AFP / GERARD JULIEN
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Selon des syndicats agricoles, c'est un réseau mafieux belge qui aurait mis en place ce trafic en achetant des chevaux de selle à des centres équestres ou des particuliers, en leur promettant une retraite paisible. Ils auraient ensuite falsifié leurs carnets de santé et tenté de les faire abattre pour les écouler dans l'alimentation humaine, alors que beaucoup de chevaux de loisirs ont reçu un traitement médicamenteux qui les rend impropres à la consommation, rapportent la Coordination rurale (2e syndicat agricole français) et la Fédération nationale des éleveurs professionnels d'équidés (FNEPE).

Peu d'éléments étaient disponibles vendredi pour confirmer l'existence de ce trafic et en mesurer l'ampleur. Mais une chose est certaine : une victime présumée s'est manifestée et a déposé plainte auprès du parquet de Charleville-Mézières (Ardennes), qui a ouvert une enquête.

Une annonce sur "Le Bon coin"

Il s'agit du centre équestre de Rethel, dans les Ardennes. Contacté par l'AFP, son directeur, Arnaud Ravaux explique : "Nous avons passé une annonce sur le site internet 'Le bon coin' pour vendre deux chevaux à petit prix pour retraite paisible". "Un homme originaire du rethélois s'est rapidement présenté avec un discours bien rodé. Il cherchait des vieux chevaux pour mettre en pâture avec ses poulains. Plus tard, quand on a cherché à prendre des nouvelles de nos chevaux, on a appris qu'ils étaient morts soudainement et bizarrement", détaille-t-il.

Aucun élément sur la quantité vendue

À lire aussi
Élevage de poules pondeuses dans la région Pays-de-Loire. industrie
Oeufs : le groupe Avril arrête les poules en cage après les scandales

Contacté par l'AFP, la Fédération nationale des exploitants d'abattoirs prestataires de service (FNEAP) assure n'avoir rien à voir dans cette possible fraude. Au contraire, ce sont ses adhérents qui auraient découvert le pot aux roses. "Ce sont trois de nos abattoirs qui ont découvert (l'affaire). On avait des doutes sur certains documents" au moment des procédures de déchargement et de contrôles d'identification des animaux, a expliqué à l'AFP André Eloi, directeur général de la FNEAP.

S'agissant de l'ampleur de ce trafic présumé, André Eloi assure ne disposer d'aucun élément. Tout comme le ministère de l'Agriculture, également contacté. Tous deux précisent de plus être tenus au silence par l'enquête en cours. "Ça me paraît difficile que ce soit vraiment une organisation en filière avec de gros tonnages. On me parlerait d'un ou deux chevaux sur l'année... peut-être, ça peut passer à travers les mailles du filet", a commenté le président de la FDSEA du Gard, Jean-Louis Portal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Alimentation Est
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7764155991
Viande de cheval : vers un nouveau scandale
Viande de cheval : vers un nouveau scandale
Après le scandale des lasagnes au cheval l'hiver dernier, la filière viande est de nouveau ébranlée par un nouveau trafic présumé de viande chevaline, de surcroît impropre à la consommation.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/viande-de-cheval-vers-un-nouveau-scandale-7764155991
2013-08-30 15:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/R-Z324-vCvBuwtQhROpkLw/330v220-2/online/image/2013/0830/7764155966_une-boucherie-chevaline-a-marseille-photo-d-illustration.jpg