2 min de lecture Faits divers

Alpes-Maritimes : des retraités empêchés de rentrer dans leur maison par des squatteurs

Le couple de retraités doit certifier auprès d'un huissier que les squatteurs, ici un couple avec enfants, sont entrés par effraction et là pour longtemps. Ils ont changé les serrures et refusent de quitter les lieux.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Var : des retraités empêchés de rentrer dans leur maison par des squatteurs Crédit Image : MYCHELE DANIAU / AFP | Crédit Média : Morad Djabari | Durée : | Date : La page de l'émission
Morad Djabari
édité par Sarah Ugolini

C'est une petite maison accrochée au massif de l'Esterel, dans le Var à Théoule-sur-Mer. Un petit coin de paradis qu'un couple de retraités a mis des années à acquérir. Henri et sa femme prévoyaient d'y passer une partie du mois d'août avec enfants et petits-enfants, mais lorsqu'ils sont arrivés, les lieux étaient occupés par des squatteurs.

"Ils m'ont insulté parce que j'étais propriétaire, du coup j'ai dormi dans ma bagnole", témoigne le retraité avec amertume. "Ils ont commencé à squatter la maison à partir du 19 et le 21 j'arrive et on peut même pas les mettre dehors. Je voulais passer des vacances chez moi avec mes enfants et mes petits enfants. Ils m'insultaient du balcon en disant qu'ils étaient chez eux", s'insurge le septuagénaire. 

Henri confie qu'ils "ont trouvé le moyen de couper le courant et de remettre le courant à leur nom par une autre société". Incroyable quand on sait que le retraité est propriétaire de cette maison secondaire depuis 36 ans. "J'y ai passé toute ma vie j'ai 75 ans. On vous dit que vous pouvez plus rentrer chez vous, c'est une honte ça", dénonce-t-il. "J'aurais 25, 30 ans croyez-moi je les sors", ajoute-il avec colère. 

Henri doit prouver qu'il est le véritable propriétaire

La loi est claire, à présent Henri doit prouver qu'il est le véritable propriétaire. Passés les deux jours de squat, le propriétaire ne peut plus faire intervenir la police pour faire expulser les occupants. C'est donc une longue procédure qui s'engage et qui peut s'étaler sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

À lire aussi
Les urgences à l'hôpital (illustration) Coronavirus France
Val-d'Oise : un hôpital accusé d'être à l'origine d'un cluster familial

Le retraité doit certifier auprès d'un huissier que les squatteurs, ici un couple avec enfants, sont entrés par effraction et sont là pour longtemps. C'est ce qu'a fait Henri avec le gendarme et le maire de la commune. Le retraité doit maintenant attendre la décision de justice qui atteste qu'il est bien le propriétaire depuis 36 ans de cette maison. Tout dépend désormais de l'agenda du tribunal. Si Henri tente d'expulser lui-même les squatteurs, le couple peut porter plainte pour violence de domicile, passible de 3 ans de prison et 30.000 euros d'amende. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Immobilier Var
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants