1 min de lecture Faits divers

Un jeune homme de 23 ans "lynché gratuitement" à Grenoble

Un jeune homme a été lynché gratuitement vendredi soir à Grenoble : âgé de 23 ans, il a été roué de coups sans raison apparente par une quinzaine d'agresseurs. Des individus toujours en fuite. La victime, qui est dans un état grave, a été violemment frappée à coups de pieds au visage et a reçu deux coups de couteau. Brice Hortefeux a affirmé sur iTélé que "onze personnes avaient été identifiées" grâce à des caméras de surveillance et que "certaines" d'entre elles avaient été interpellées, sans plus de précisions. Il se rendra à Grenoble lundi. Le parquet de Grenoble a de son côté assuré que personne n'avait été interpellé, précisant que les agresseurs étaient "en cours d'identification par les enquêteurs qui exploitent des vidéos présentées aux amis de la victime", entendus comme témoins "dans le courant du week-end".

Serge Pueyo Journaliste RTL

 "L'identification est un travail fastidieux, de fourmi, qui peut prendre du temps", a insisté le procureur de Grenoble, Jean Philippe.

Âgés d'une vingtaine d'années, les agresseurs, qui venaient d'être expulsés du tramway dans lequel la victime et ses amis avaient pris place, ont alors attaqué verbalement puis physiquement ces derniers, arrivés à leur destination et qui tentaient de les ignorer, selon une source policière.

 L'un des agresseurs a demandé une cigarette à la compagne de la victime qui venait de fumer la dernière de son paquet. Le groupe d'amis, qui a du coup poursuivi son chemin, a alors subi un assaut  d'insultes avant que le compagnon de la jeune fille, un géographe de profession, ne soit frappé "très violemment", selon la police. Sorti du coma, il "serait dans un stable", a précisé le parquet.

"Vers 23H00, un jeune homme paniqué est entré dans le restaurant pour me demander d'appeler les pompiers. Je suis sorti et j'ai vu un jeune homme allongé à terre. Il perdait beaucoup, beaucoup de sang mais il était conscient", raconte Gérald Bassy, gérant d'un restaurant voisin.

"Une femme qui passait par là a alors fait un garrot au bras de la victime, mais c'est seulement quand les pompiers sont arrivés qu'on s'est aperçu qu'il avait reçu un coup de couteau dans le dos", a-t-il ajouté.

"Je n'ai rien vu de l'agression. Des bagarres on en voit souvent, mais pas de cette gravité", soupire le restaurateur, encore sous le choc.

Montés dans le tramway à une station située dans les quartiers sensibles de Grenoble, les agresseurs, au nombre de quinze environ, ont pris la fuite après cette série de coups. Une enquête de flagrance conduite par la Sûreté départementale de l'Isère a été ouverte.

Lire la suite
Faits divers Violence Grenoble
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants