1 min de lecture Euthanasie

Roselyne Bachelot : "On ne peut pas promouvoir l'euthanasie active, quelle que soit la gravité de la maladie"

Trois ans après la loi sur la fin de vie, la demande de suicide assisté de Chantal Sébire, défigurée par une maladie, relance un débat éthique face auquel les responsables politiques se montrent d'une grande prudence, à l'image de François Fillon sur RTL jeudi matin. Quant à Nicolas Sarkozy, il propose que des pontes de la médecine se penchent sur les moyens de soulager les souffrances de cette femme. La ministre de la Santé Roselyne Bachelot était l'invitée de RTL Soir.

Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
68448
Roselyne Bachelot : "On ne peut pas promouvoir l'euthanasie active, quelle que soit la gravité de la maladie"
Roselyne Bachelot : "On ne peut pas promouvoir l'euthanasie active, quelle que soit la gravité de la maladie"
Trois ans après la loi sur la fin de vie, la demande de suicide assisté de Chantal Sébire, défigurée par une maladie, relance un débat éthique face auquel les responsables politiques se montrent d'une grande prudence, à l'image de François Fillon sur RTL jeudi matin. Quant à Nicolas Sarkozy, il propose que des pontes de la médecine se penchent sur les moyens de soulager les souffrances de cette femme. La ministre de la Santé Roselyne Bachelot était l'invitée de RTL Soir.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/roselyne-bachelot-on-ne-peut-pas-promouvoir-l-euthanasie-active-quelle-que-soit-la-gravite-de-la-maladie-68448
2008-03-13 19:09:00