1 min de lecture RTL Info

Radovan Karadzic se cachait sous le nom de "Dragan Dabic"

Dragan Dabic : c'est sous cette fausse identité et une longue barbe blanche que se cachait Radovan Karadzic, l'un des criminels de guerre présumés les plus recherchés au monde, en cavale pendant treize ans. Mardi, un juge serbe a bouclé l'interrogatoire de l'ancien dirigeant politique des Serbes de Bosnie et ordonné son transfert à La Haye. Le suspect dispose de trois jours pour faire appel. Son avocat va s'opposer à l'extradition.

Isabelle Dath à New York
Isabelle Dath Journaliste RTL

Radovan Karadzic pourrait être remis dès ce week-end ou au début de la semaine prochaine au Tribunal pénal international de La Haye pour l'ex-Yougoslavie. Il assurera lui-même sa défense et reste persuadé qu'il sera blanchi des accusations de génocide.

Le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie recherche encore Ratko Mladic, ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, et Goran Hadzic, ancien chef des Serbes de Croatie.

A voir aussi :
- Karadzic attend son transfert vers le tribunal onusien de La Haye
- Fin de cavale pour le Serbe Radovan Karadzic
- L'Europe traque ses criminels de guerre

Lire la suite
RTL Info Justice Serbie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants