Fil info
1 min de lecture

Procès pour favoritisme : un an de prison avec sursis requis contre Mathieu Gallet

Accusé d'avoir favorisé des sociétés de conseil lorsqu'il dirigeait l'INA, Mathieu Gallet risque un an de prison avec sursis et 40 000 euros d'amende à l'issue de son procès en appel.

Mathieu Gallet, ancien PDG de Radio France Crédit : AFP
Valentin Deleforterie & AFP

Le parquet général a requis jeudi contre Mathieu Gallet, accusé de favoritisme lorsqu'il dirigeait l'Institut national de l'audiovisuel (INA), une peine d'un an de prison avec sursis et 40.000 euros d'amende, a indiqué l'avocat de l'ancien PDG de Radio France.

En première instance, Mathieu Gallet, 43 ans, avait été condamné en janvier 2018 à un an de prison avec sursis et 20.000 euros d'amende. Il était accusé d'avoir favorisé deux sociétés de conseil auxquelles l'INA, un établissement public, a versé plus de 400.000 euros lorsqu'il était son directeur entre 2010 et 2014.

Après sa condamnation, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) avait démis le dirigeant de ses fonctions de PDG de Radio France qu'il occupait depuis 2014. Mathieu Gallet avait fait appel, ses avocats dénonçant "une enquête à charge".

La rédaction vous recommande
procès justice INA