2 min de lecture Faits divers

Procès Agnelet : "Maurice Agnelet est un homme sans aucune morale, même envers sa famille", dit le frère d'Agnès Le Roux

INVITÉ RTL - Le procès de Maurice Agnelet, accusé d'avoir tué Agnès Le Roux, ne cesse de connaitre des rebondissements. Une épreuve "affreuse" pour la famille de la victime.

>
Jean-Charles Le Roux : "Il n'y a que Maurice Agnelet qui peut nous dire où est le corps d'Agnès" Crédit Image : AFP / JEAN-SEBASTIEN EVRARD | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date :
Yves Calvi
Yves Calvi Journaliste RTL

Les dernières heures du procès Agnelet à la Cour d'Assises d'Ille-et-Vilaine ont viré au drame familial
Une famille se déchire après le témoignage de Guillaume, le fils de Maurice Agnelet, accusant son père du meurtre d'Agnès Le Roux.

De son côté, la mère Annie Litas menace de se suicider. Mais en marge de ces règlements de compte, la famille d'Agnès Le Roux attend toujours une condamnation et des réponses, sur ce qui s'est passé à la Toussaint 1977.

Le frère de la victime, Jean-Charles Le Roux espérait entendre "les aveux de Maurice", mais "de là à ce que le fils accuse le père... C'était incroyable", explique-t-il au micro de RTL

À lire aussi
Dans les rues de Vancouver, ville la plus peuplée en Colombie-Britannique. faits divers
Canada : le fils d'un chef de la police australienne retrouvé mort

La famille d'Agnès Le Roux est "bouleversée parce qu'on visualise ce qui est arrivé à Agnès à savoir qu'elle est partie en Italie et que Maurice Agnelet lui a mis une balle dans la tête", estime son frère. "Bien que ce soit la vérité que l'on cherche, quand on l'entend c'est stupéfiant. Il n'y a pas de mots pour évoquer ce que l'on a ressenti. C'était affreux", raconte-t-il. 

Je ne vais pas reprocher à Guillaume Agnelet de ne pas avoir accusé son père plus tôt.

Jean-Charles Le Roux, le frère d'Agnès Le Roux
Partager la citation

Selon Jean-Charles Le Roux, le fils de Maurice Agnelet a entrepris "une démarche personnelle" en racontant que son père lui avait confié avoir tué Agnès Le Roux. "Je ne vais pas reprocher au fils de ne pas avoir accusé son père plus tôt", explique-t-il. 

Maurice Agnelet est "un homme sans aucune morale même envers sa famille", considère Jean-Charles Le Roux. Il ne se fait plus d'illusions quant au passage aux aveux du suspect : "Je ne vois pas comment il pourrait passer aux aveux, il est bloqué dans le déni. Sa grande victoire, c'est de ne rien dire. C'est le dernier pouvoir dont il dispose". 

Une tragédie familiale

La mère de Guillaume Agnelet a menacé son fils de se suicider après son témoignage. Un acte incompréhensible pour le frère d'Agnès Le Roux qui condamne ce type de chantage. "C'est tragique et pathétique", confie-t-il.

Si l'affaire est classée sans suite et que Maurice Agnelet ne passe pas aux aveux ce sera "l'histoire d'un crime parfait", pour Jean-Charles Le Roux. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Info Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771076452
Procès Agnelet : "Maurice Agnelet est un homme sans aucune morale, même envers sa famille", dit le frère d'Agnès Le Roux
Procès Agnelet : "Maurice Agnelet est un homme sans aucune morale, même envers sa famille", dit le frère d'Agnès Le Roux
INVITÉ RTL - Le procès de Maurice Agnelet, accusé d'avoir tué Agnès Le Roux, ne cesse de connaitre des rebondissements. Une épreuve "affreuse" pour la famille de la victime.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/proces-agnelet-maurice-agnelet-est-un-homme-sans-aucune-morale-meme-envers-sa-famille-dit-le-frere-agnes-le-roux-7771076452
2014-04-10 10:38:10
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ap4BTcGglzH6eG3iQv-V9w/330v220-2/online/image/2014/0409/7771060373_maurice-agnelet-a-son-arrivee-au-tribunal-de-rennes-le-2-avril-2014.jpg