1 min de lecture Prise d'otages

Aude : Daesh revendique les attaques qui ont fait trois morts

Vendredi 23 mars, un individu fiché pour radicalisation a tué trois personnes et blessé seize autres dans trois attaques différentes. Le groupe État islamique a revendiqué l'acte.

Sécurité routière : Les médecins "ne sont pas des policiers", selon un spécialiste
Sécurité routière : Les médecins "ne sont pas des policiers", selon un spécialiste Crédit : AFP / Éric Cabanis
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

L'État islamique a encore frappé la France. Vendredi 23 mars, alors que l'Europe commémorait la veille les attentats de Bruxelles et de Londres, un individu a fait trois morts et seize blessés lors de trois attaques différentes dans la journée. Redouane Lakdim, 26 ans, s'est revendiqué comme un "soldat de Daesh" pendant la prise d'otages qui a duré quatre heures et s'est soldée par l'assaut du GIGN. L'assaillant a été abattu.

À peine une heure après, Daesh a revendiqué les différentes attaques via son organe de propagande. Dans le communiqué, l'organisation terroriste évoque un "soldat de l'État islamique qui a perpétré une attaque répondant à l'appel de frapper les pays de la coalition". Des observateurs notent que le groupe jihadiste ne mentionne aucun nom ou surnom pour parler du terroriste.

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête "assassinat et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste", "séquestrations" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

Le preneur d'otages du supermarché "a d'abord volé une voiture à Carcassonne, tuant un passager et blessant le conducteur, avant de toucher à l'épaule un CRS à proximité de la caserne située non loin de là". Vers 11 heures, il s'est ensuite retranché dans un supermarché à Trèbes, près de Carcassonne, en ouvrant le feu et faisant deux morts. Une prise d'otages s'est ensuite prolongée jusqu'à l'assaut du GIGN vers 15 heures, tuant le forcené. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prise d'otages Aude Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants