1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Pierre-Ambroise Bosse mis en examen après l'agression de l'été dernier
1 min de lecture

Pierre-Ambroise Bosse mis en examen après l'agression de l'été dernier

Selon l'avocat de l'agresseur présumé, l'athlète aurait lui-même déclenché l'altercation qui lui a valu plusieurs jours d'incapacité totale de travail.

Pierre-Ambroise Bosse, champion du monde, à Londres en 2017
Pierre-Ambroise Bosse, champion du monde, à Londres en 2017
Crédit : Jewel SAMAD / AFP
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret

Deux blessés, deux versions. Pierre Ambroise Bosse, champion du monde français du 800 mètres, a été mis en examen lundi 26 février pour "violences avec arme (une cannette de bière, ndlr) sans ITT", comme le rapporte l'AFP confirmant une information de Sud Ouest. Une décision du tribunal de grande instance de Bordeaux qui fait suite à l'agression survenue le 27 août dernier à Gujan-Mestras (Gironde).

Cette nuit-là, quelques semaines après avoir été médaillé d'or aux championnats du monde d'athlétisme à Londres, le sportif affirme avoir été "sauvagement agressé" par trois individus. Dans un post Facebook, il annonçait alors arrêter prématurément sa saison et faisait état de "multiples fractures au visage" et d'un "préjudice moral inqualifiable". Il s'est également vu prescrire 18 jours d'incapacité totale de travail (ITT). 

Un individu de 24 ans a été mis en examen et inculpé en septembre dernier. Quelques jours plus tard, l'agresseur présumé portait plainte contre l'athlète.

Une claque que "personne n'a vue"

Lors de l'altercation, Pierre-Ambroise Bosse avait affirmé avoir été frappé au visage alors qu'il était au volant. En sortant de sa voiture, il aurait jeté une canette de bière. D'après Sud Ouest, l'agresseur présumé aurait été légèrement blessé avant de répondre par des coups. 

À lire aussi

Me Arnaud Dupin, l'avocat du jeune homme de 24 ans qui se confie dans Sud Ouest, c'est Pierre-Ambroise Bosse qui est "à l'origine du pugilat" : "Il avait 1,76g d’alcool dans le sang. Personne ne sait pourquoi il est descendu de sa voiture, il parle d’un manque de respect mais mon client est totalement étranger à cette histoire. Bosse dit avoir pris une claque mais personne ne l’a vue! S’il ne jette pas la canette, il ne se passe rien."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/