1 min de lecture Justice

Peines allégées en appel contre les assassins de Jean-Claude Irvoas

La cour d'assises de Paris a légèrement réduit vendredi soir les peines infligées en appel aux trois agresseurs de Jean-Claude Irvoas, un père de famille de 56 ans battu à mort lors des émeutes de 2005, alors qu'il photographiait des lampadaires à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Ainsi, Benoît Kusonika, seul accusé à reconnaître avoir frappé Jean-Claude Irvoas, alors consultant pour un spécialiste de l'éclairage urbain, a vu sa condamnation passer de 15 à 14 ans de réclusion criminelle. Samba Diallo et Icheme Brighet, qui avaient été condamnés le 23 novembre 2007 à douze ans de réclusion par la cour d'assises de Seine-Saint-Denis, ont vu leurs peines passer à respectivement 10 et 11 ans.

Georges Brenier Journaliste RTL

A l'issue de près de sept heures de délibéré, Sébastien Béliny a vu confirmée sa peine de deux ans d'emprisonnement  pour "complicité de vol avec violences ayant entraîné la mort".

Jeudi, l'avocat général François-Louis Coste avait requis une peine de cinq ans dont trois ans avec sursis contre Béliny, de 18 ans contre Kusonika et de 15 ans contre les deux autres.

En dépit de ce nouveau procès,  le doute subsiste pourtant sur huit des coups portés à la victime. Car si neuf lésions ont été relevées par les médecins, seul l'un des coups - celui qui  a provoqué la chute mortelle de la victime - a été reconnu par Kusonika.   

Lire la suite
Justice Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
5931898850
Peines allégées en appel contre les assassins de Jean-Claude Irvoas
Peines allégées en appel contre les assassins de Jean-Claude Irvoas
La cour d'assises de Paris a légèrement réduit vendredi soir les peines infligées en appel aux trois agresseurs de Jean-Claude Irvoas, un père de famille de 56 ans battu à mort lors des émeutes de 2005, alors qu'il photographiait des lampadaires à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Ainsi, Benoît Kusonika, seul accusé à reconnaître avoir frappé Jean-Claude Irvoas, alors consultant pour un spécialiste de l'éclairage urbain, a vu sa condamnation passer de 15 à 14 ans de réclusion criminelle. Samba Diallo et Icheme Brighet, qui avaient été condamnés le 23 novembre 2007 à douze ans de réclusion par la cour d'assises de Seine-Saint-Denis, ont vu leurs peines passer à respectivement 10 et 11 ans.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/peines-allegees-en-appel-contre-les-assassins-de-jean-claude-irvoas-5931898850
2010-01-09 08:01:00