1 min de lecture Prud'hommes

"PD", une insulte non homophobe : une pétition réclame des excuses des prud'hommes de Paris

Dans un arrêt dévoilé le 7 avril dernier, le Conseil avait estimé que l’insulte "PD" ne revêtait pas de caractère homophobe, notamment parce qu'elle concernait un coiffeur.

La balance de la Justice (illustration)
La balance de la Justice (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Marie de Fournas

Début avril, l'affaire avait donné lieu à une vive polémique. En janvier 2015, un coiffeur licencié par un SMS saisissait les prud'hommes. Sur le message, qui lui a été envoyé par erreur, son manager avait écrit : "Je ne le sens pas, je ne le garde pas, c'est un sale PD, ils ne font que des coups de p*te". Dans un arrêt, les prud'hommes de Paris reconnaissaient le caractère abusif du licenciement mais ne considéraient pas le contenu du message comme homophobe car, selon eux, "il est reconnu que les salons de coiffure emploient régulièrement des personnes homosexuelles".

La déclaration douteuse avait créé de vives réactions sur les réseaux sociaux. À tel point qu'une pétition a été lancée sur le site change.org. En une semaine, 26.000 personnes ont signé "Prud'hommes de Paris : révision et excuses pour le jugement sur le terme 'PD' !"

Je suis choqué

Félix Pariente Lorenzetti, initiateur de la pétition
Partager la citation

La pétition a été lancée par Félix Pariente Lorenzetti, un lycéen parisien de 19 ans. En voyant passer l'information sur les réseaux sociaux, le jeune garçon homosexuel a d'abord cru à une "blague", tant trouve ce jugement "aberrant". Il déclare à Metronews : "Pour avoir été moi aussi victime dans mon enfance de ce genre d’insultes, je suis choqué qu’une institution comme la cour des prud’hommes encourage ces discriminations."

À lire aussi
Les bureaux de Renault Trucks à Vénissieux  (illustration). justice
Amiante : les employés de l'usine Renault Trucks devant les prud'hommes

La révision du jugement a quant à elle, été enclenchée par maître David Caramel, qui défend la victime. Le coiffeur a fait appel dès l’énoncé du premier jugement. La date d'une seconde audience n’est pas encore prévue.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prud'hommes Homosexualité Homosexuels
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782941190
"PD", une insulte non homophobe : une pétition réclame des excuses des prud'hommes de Paris
"PD", une insulte non homophobe : une pétition réclame des excuses des prud'hommes de Paris
Dans un arrêt dévoilé le 7 avril dernier, le Conseil avait estimé que l’insulte "PD" ne revêtait pas de caractère homophobe, notamment parce qu'elle concernait un coiffeur.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/pd-une-insulte-non-homophobe-une-petition-reclame-des-excuses-des-prud-hommes-de-paris-7782941190
2016-04-22 12:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/yGUejqbnodZtc32U6aNbSg/330v220-2/online/image/2016/0225/7782052624_la-balance-de-la-justice-illustration.jpg