1 min de lecture Faits divers

Nantes : une substance explosive disparaît d'un laboratoire

Une enquête a été ouverte après la disparition de 6 kilos de nitrate de potassium d'un laboratoire de l'Université de Nantes, en Loire-Atlantique.

Des voitures de police (illustration)
Des voitures de police (illustration) Crédit : VALERY HACHE / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

6 kilos. C'est la quantité de nitrate de potassium qui a disparu d'un laboratoire de l'Université de Nantes (Loire-Atlantique), selon une information du Parisien, confirmée par l'AFP. Une enquête a été ouverte après la plainte déposée au commissariat de Nantes par la faculté de médecine jeudi 30 août.

La "substance dangereuse et instable", selon une source proche de l'affaire, était contenue dans un carton. "Mélangée avec certains composants, elle provoque des explosions dévastatrices", détaille cette même source au Parisien. L'université de Nantes se refuse à tout commentaire en raison du caractère "sensible" de l'enquête, dans un contexte de menace terroriste.

Selon le responsable de l’établissement, le colis livré le 2 août dernier, contenait divers produits chimiques dont cette boîte de nitrate de potassium. Les cartons ont été stockés dans les locaux du poste de sécurité du laboratoire et auraient été oubliés. "C’est un endroit très passant où vont et viennent toutes les personnes qui travaillent, jour et nuit, pour l’établissement", explique la source proche de l'enquête au Parisien


Selon le journal, la disparition a été signalée par un technicien du laboratoire qui a tardé à prévenir ses supérieurs ignorant que ce produit, pouvant servir de base à la fabrication d'engins explosifs, était particulièrement dangereux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Nantes Laboratoire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants