2 min de lecture Bertrand Cantat

Mort de Krisztina Rady : les accusations contre Cantat en cours de vérification

L'enquête principale n'est pas rouverte, mais la justice est "en train de vérifier" les accusation d'un ex-ami de Kirsztina Rady à l'encontre de Bertrand Cantat.

Bertrand Cantat.
Bertrand Cantat. Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

François Saubadu, un ex-ami de l'épouse de Bertrand Cantat Krisztina Rady, accuse le chanteur de violences à l'encontre de sa femme, morte en 2010. Il affirme disposer "d'éléments nouveaux susceptibles de remettre en cause les conclusions" de la justice. "Il a produit des éléments. On est en train de les vérifier", a indiqué la Procureure de la République, Marie-Madeleine Alliot, lors d'une rencontre avec des journalistes au Club de la presse à Bordeaux.

La Procureure de la République a cependant précisé que "l'enquête principale", celle menée après la mort de Krisztina Rady en janvier 2010 et qui avait conclu au suicide, n'est, à ce stade, pas "rouverte". Cet ancien ami, François Saubadu, avait assuré, notamment dans un entretien à l"hebdomadaire VSD, que le chanteur exerçait une "terreur psychologique" sur son épouse, des propos pour lesquels il est poursuivi en diffamation par ce dernier. Il s'appuie notamment sur un message de détresse que cette dernière aurait laissé à ses parents six mois avant son suicide. François Saubadua été entendu par des policiers au sujet de ses affirmations le 31 octobre.

Décision du parquet en janvier

Selon Marie-Madeleine Alliot, il a notamment "produit des conversations téléphoniques en hongrois" - Krisztina Rady étant d'origine hongroise - dont le contenu doit être analysé par la police judiciaire. La magistrate n'a pas précisé s'il s'agissait de ce message de sept minutes. De source proche du dossier, on indique que François Saubadu avait remis à la justice l'original du CD contenant l'enregistrement de ce message. Il a également remis des lettres à son intention signées par la mère de Krisztina Rady, des échanges de courriels avec Krisztina Rady et une lettre d'amour que lui a adressé cette dernière. De son côté, la Procureure a précisé que les policiers devaient vérifier si cet homme avait bien été un ancien compagnon de l'épouse de Bertrand Cantat.

Krisztina Rady, mère des deux enfants de Bertrand Cantat, s'est suicidée au domicile conjugal à Bordeaux. L'ancien animateur du groupe Noir Désir, alors sorti de prison depuis deux ans après le meurtre de l'actrice Marie Trintignant en 2003 à Vilnius, avait été mis hors de cause par la justice. Le Parquet de Bordeaux devrait décider en principe d'ici au mois de janvier des suites à apporter à l'audition de François Saubadu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bertrand Cantat Kristina Rady Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants