1 min de lecture Clément Méric

Mort de Clément Méric : le principal suspect placé en détention provisoire

Le principal suspect ainsi que quatre autres personnes ont été mises en examen samedi dans l'enquête sur la mort de Clément Méric. L'intention de tuer n'a toutefois pas été retenue par le juge d'instruction.

Clément Méric
Clément Méric Crédit : Twitter
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Esteban M., principal suspect dans l'enquête sur la mort de Clément Méric, a été mis en examen puis transféré en détention provisoire samedi, selon une source judiciaire. Il est accusé de violences volontaires ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner.

Trois autres hommes de 19, 23 et 25 ans ont été mis en examen pour violences volontaires en réunion. Et une femme de 32 ans, la compagne du meurtrier présumé, est soupçonné de complicité de violences en réunion. Tous les suspects, dont trois d'entre eux ont été placés sous contrôle judiciaire, sont sympathisants du mouvement d'extrême droite radicale Troisième Voie. 

La rédaction vous recommande

L'homicide volontaire écarté par le juge

Esteban, le principal suspect, est âgé de 20 ans. Il exerçait jusqu'à maintenant en tant qu'agent de sécurité, et était connu des services de police pour port d'arme. Des poings américains ont été retrouvés chez lui lors d'une perquisition, mais contrairement à ce qu'affirment des témoins, il nie s'en être servis lorsqu'il a selon lui frappé Clément Méric à deux reprises.
Le juge d'instruction n'a néanmoins pas retenu l'homicide volontaire, qualification choisie par le parquet dans l'ouverture de l'information judiciaire. Il estime donc, au vu des premiers éléments de l'enquête, que le suspect n'a pas eu l'intention de tuer le jeune militant d'extrême gauche.


Le procureur de Paris, François Molins, avait estimé samedi que trois éléments justifiaient de retenir "l'intention homicide": la force et la violence des coups portés au jeune homme, les suspicions d'usage d'un poing américain, et la cause de la mort due à plusieurs coups et non à la chute consécutive. 
Le principal suspect est accusé d'avoir porté un ou plusieurs coups au visage du militant d'extrême gauche. Comme RTL le précisait vendredi, ce sont ces coups qui ont entraîné la mort du jeune homme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Clément Méric Extrême droite Extrême gauche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants