1 min de lecture Justice

Mise en examen de Nicolas Sarkozy : la classe politique réagit

Après deux journées de garde à vue, Nicolas Sarkozy a été mis en examen dans le cadre de l'affaire sur les soupçons de financements libyens de sa campagne de 2007. La classe politique réagit à ce coup de tonnerre.

>
Thierry Mariani dénonce un "acharnement politique" contre l'ancien Président Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : RTLnet | Durée : | Date :
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et Paul Véronique

C'est un véritable "coup de tonnerre" dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Après plus de 24 heures de garde à vue, l'ancien chef de l'État a été mis en examen pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de fonds publics libyens". Placé sous contrôle judiciaire, ce dernier nie les faits qui lui sont reprochés.

La classe politique n'a pas tardé à réagir. Thierry Mariani dénonce sur RTL un "acharnement politique" à l'encontre de Nicolas Sarkozy. L'ancien ministre des Transports s'offusque du recours à des "mesures totalement inutiles et volontairement vexatoires" contre l'ex-Président, persuadé que certains profitent de cette affaire pour prendre "leur revanche" à son encontre. Et de transmettre son "amitié" et son "soutien" à Nicolas Sarkozy "dans "cette épreuve".

"Sarkozy a toujours répondu aux sollicitations de la justice"

Pour Sébastien Huyghe, le placement en garde à vue de l'ancien chef de l'État passe mal. "Il pouvait tout à fait y avoir une audition libre", fulmine le député LR du Nord sur notre antenne. "Nicolas Sarkozy a toujours répondu aux sollicitations de la justice. Il n'y avait pas de risque qu'il parte à l'étranger et qu'il s'échappe", argue l'élu. Selon lui, "on a voulu faire du spectaculaire dans le cadre de cette affaire". S'il ne remet pas en question l'indépendance des magistrats, il s'interroge sur le "parti pris" de certains "contre Nicolas Sarkozy ou des politiques proches de lui".

À lire aussi
Une manifestation organisée par l'association des victimes de l'amiante justice
Scandale de l'amiante : non-lieu pour les responsables d'Eternit

Du côté de la majorité, la prudence est de mise. À l'image d'un Christophe Castaner à qui "il n'appartient pas de commenter une décision de justice quelle qu'elle soit". Le délégué général de La République en Marche (REM) préfère voir dans cette affaire le signe d'une "justice indépendante qui peut décider de sanctionner les forts".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Politique Libye
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792726580
Mise en examen de Nicolas Sarkozy : la classe politique réagit
Mise en examen de Nicolas Sarkozy : la classe politique réagit
Après deux journées de garde à vue, Nicolas Sarkozy a été mis en examen dans le cadre de l'affaire sur les soupçons de financements libyens de sa campagne de 2007. La classe politique réagit à ce coup de tonnerre.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/mise-en-examen-de-nicolas-sarkozy-la-classe-politique-reagit-7792726580
2018-03-22 01:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qKCS5y1-LALbS0lEgsK60A/330v220-2/online/image/2017/1006/7790405341_nicolas-sarkozy-dans-les-studios-de-canal-a-paris-le-10-avril-2012.jpg