1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Meurtre d'Angélique : les obsèques de l'adolescente ont été célébrées
1 min de lecture

Meurtre d'Angélique : les obsèques de l'adolescente ont été célébrées

Des centaines d'anonymes sont venus à Wambrechies, où habitait la jeune fille violée et tuée par un ancien voisin, et dont le corps a été retrouvée dimanche 29 avril.

L'église de Wambrechies (Nord), où sont célébrées les obsèques d'Angélique
L'église de Wambrechies (Nord), où sont célébrées les obsèques d'Angélique
Crédit : Arnaud Tousch
L'hommage poignant rendu à Angélique
01:30
Franck Antson & La rédaction numérique de RTL

C'est une journée douloureuse à Wambrechies, dans le Nord. À 9h30 ce samedi 5 avril, ont été célébrées les funérailles d'Angélique, une adolescente de 13 ans violée puis tuée par un ancien voisin de la famille. Des centaines de personnes sont venus pour rendre un dernier hommage à la jeune fille. Mardi dernier déjà, 3.300 personnes avaient défilé pour une marche blanche en son honneur

Au vu de l'affluence attendue, la cérémonie était retransmise à l'extérieur, dans l'église de Wambrechies, d'où était partie la marche blanche. Des bénévoles ont installé des fleurs et toujours ce même portrait d'Angélique souriante. "Les gens arrivent avec des fleurs pour garnir l'église, on est tous solidaires avec la famille", témoigne l'un d'eux. 

En mairie, et pour soutenir la famille d'Angélique, des dons ou messages de soutiens affluent de partout, affirme le premier adjoint de Wambrechies : "Il y a des enveloppes des Alpes-Maritimes, des gens de Nice qui nous envoient des mots de réconfort avec un chèque. Tout le monde fait corps et se serre les coudes. On va essayer de rester dignes dans l'hommage à cette petite qui n'avait rien demandé à personne", confie Michel Sas.

Devant l'immeuble où a grandi l'adolescente, les proches restent soudés autour des parents et de la grande sœur de l'adolescente. "Tout ce qu'on fait ne pourra jamais remplacer ce qu'ils ont perdu de toute manière. On ne doit pas toucher aux enfants. C'était une pile électrique Angélique, toujours en train de sauter, de bouger, et elle avait toujours le sourire. Il va falloir qu'on lui dise au revoir définitivement. Il ne faut qu'elle soit pas morte pour rien", demande Karine, une amie de la famille.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/