1 min de lecture Faits divers

Meurthe-et-Moselle : un père prêt à tout pour obtenir l'éloignement de l'agresseur de sa fille

Ce père de famille qui voulait éloigner son voisin, pourtant condamné pour avoir agressé sexuellement sa fille de 8 ans, a été débouté par la cour d'appel. Il s'est mis en route à vélo, direction Paris pour interpeller le gouvernement.

Francis S. a prévenu le ministère de la Justice de son arrivée vendredi 29 juin.
Francis S. a prévenu le ministère de la Justice de son arrivée vendredi 29 juin. Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Camille Schmitt
Camille Schmitt
Journaliste

Ce père de famille est prêt à tout pour obtenir gain de cause. Obligé de vivre à côté de l'agresseur de sa fille, Francis S. a décidé de partir à vélo pour Paris, depuis Jarny en Meurthe-et-Moselle, pour enfin obtenir une mesure d'éloignement à l'égard son voisin. Celui-ci a été condamné pour avoir agressé sexuellement sa fille il y a deux ans.

Déjà en avril dernier, ce père avait entamé une grève de la faim sur le parvis de la mairie de Jarny pour réclamer le déménagement de l'agresseur, qui vit à seulement 22 mètres de la famille. "On ouvre la fenêtre, on peut croiser ce type. Quand ma fille le voit, elle est totalement perturbée, elle en pisse dans sa culotte", avait-il alors expliqué, en colère.

Mais la cour d'appel de Nancy n'a pas accédé à sa demande d'éloignement, tout en enjoignant le voisin, âgé de 70 ans, de ne pas entrer en contact avec sa victime. Le septuagénaire a pourtant été condamné en décembre 2017 pour agression sexuelle sur la fillette, âgée de 8 ans à l'époque des faits en juillet 2016. 

À lire aussi
Alexandre Benalla, au côté d'Emmanuel Macron, en mars 2017 faits divers
Alexandre Benalla filmé en train d'agresser une deuxième victime

"Je ne lâcherai pas !"

Avant sa grève de la faim, qui a duré 4 jours, le père de famille avait déjà envoyé une lettre aux deux derniers présidents de la République, François Hollande et Emmanuel Macron. En vain. Il a donc décidé de se rendre directement dans la capitale pour interpeller le gouvernement. "J’ai informé le ministère de la Justice de mon arrivée vendredi en début d’après-midi. Ils vont m’entendre", a prévenu le père de famille, dans le Républicain Lorrain

Francis S. a fait savoir au quotidien local qu'il n'est pas prêt d'abandonner la bataille. "Tout ce que je fais, c’est pour elle, c’est pour ma petite. Vous, que feriez-vous à ma place ? Il faut qu’il parte. Ou sinon, que la justice m’emprisonne car je ne lâcherai pas !"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Meurthe-et-Moselle Agression sexuelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793917443
Meurthe-et-Moselle : un père prêt à tout pour obtenir l'éloignement de l'agresseur de sa fille
Meurthe-et-Moselle : un père prêt à tout pour obtenir l'éloignement de l'agresseur de sa fille
Ce père de famille qui voulait éloigner son voisin, pourtant condamné pour avoir agressé sexuellement sa fille de 8 ans, a été débouté par la cour d'appel. Il s'est mis en route à vélo, direction Paris pour interpeller le gouvernement.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/meurthe-et-moselle-un-pere-pret-a-tout-pour-obtenir-l-eloignement-de-l-agresseur-de-sa-fille-7793917443
2018-06-29 07:41:24
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kWd_GqWKK93-C9cw-6kd0A/330v220-2/online/image/2018/0629/7793917629_francis-s-a-prevenu-le-ministere-de-la-justice-de-son-arrivee-vendredi-29-juin.jpg