1 min de lecture Alsace

Menaces de tuerie dans un lycée en Alsace : deux frères interpellés

Deux frères ont été arrêtés en Bourgogne. L'un d'eux est soupçonné d'avoir menacé sur internet d'attenter à la vie de lycéens dans le Bas-Rhin.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Deux frères, âgés d'une vingtaine d'années, ont été interpellés samedi matin à Autun (Saône-et-Loire), dans le cadre de l'affaire des menaces sur internet contre un lycée du Bas-Rhin. L'interpellation a été faite par la gendarmerie en présence de policiers de la PJ de Strasbourg chargée de l'enquête.

L'une de ces deux personnes est suspectée d'avoir posté sur internet les menaces, à la suite desquelles un dispositif policier exceptionnel avait été déployé vendredi autour d'une soixantaine de lycées du Bas-Rhin , dont des établissements de Strasbourg.

Strasbourg en alerte

Dès vendredi, les enquêteurs avaient lancé un appel à témoins pour tenter d'identifier un jeune homme ayant menacé sur internet de faire usage d'un fusil devant un lycée du Bas-Rhin. Ils avaient diffusé une photo du suspect, prise dans le cybercafé d'où il a envoyé son message.

Celui-ci, posté mardi soir sur internet, avait été signalé au commissariat de Versailles par un adolescent qui l'avait repéré sur le forum consacré à un jeu vidéo. Cet adolescent l'a signalé à sa mère, qui a elle-même prévenu les services de police.

"Tout s'arrête bientôt"

À lire aussi
La ville de Colmar est située au nord de Mulhouse, en Alsace faits divers
Colmar : décès d'une femme défenestrée, son mari en détention

"J'habite dans une certaine ville, où se trouve un certain lycée, et vendredi, je laisse ma trace dans l'histoire", a écrit l'inconnu dans un message intitulé "Tout s'arrête bientôt", posté mardi soir. "La vie de beaucoup de gens, dont la mienne, finira ce jour-là", avait menacé un inconnu, selon le fac-similé du message publié sur le site de Rue89 Strasbourg.
"Mon oncle a un fusil de chasse, j'en ai profité pour lui 'emprunter' son semi-automatique. Je sais comment l'utiliser, et je l'utiliserai croyez-moi", avait-il ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alsace Est Strasbourg
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants