1 min de lecture Faits divers

Lorient : le policier blessé par un forcené est mort

L'un des deux policiers blessés par un forcené à Lorient est décédé. Il avait été déclaré "en état de mort clinique" vendredi et n'a pas survécu, touché à la tête par un coup de couteau.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le ministère de l'Intérieur a annoncé ce samedi le décès du policier grièvement blessé à la tête par un coup de couteau, jeudi à Lorient.

Hospitalisé au CHU de Brest, le policier avait été déclaré vendredi matin "en état de mort clinique". Un deuxième policier avait été blessé plus légèrement par un forcené, lors d'une intervention pour un différend familial.

"Manuel Valls a appris cet après-midi, avec une infinie tristesse, le décès de Thierry Dhios, gardien de la paix affecté à la circonscription de sécurité publique de Lorient, violemment agressé au couteau par un forcené", a indiqué le ministère de l'Intérieur. Le policier était âgé de 49 ans, marié et père de deux enfants.

Coup de couteau porté à la tête

Jeudi matin vers 11 heures, la patrouille des trois policiers avait été envoyée dans le centre de Lorient pour un cas présumé de différend familial. Une voisine avait dit entendre des hurlements depuis plusieurs jours. Alors que le policier frappait à sa porte, le forcené était sorti en hurlant et avait frappé le fonctionnaire à la tête d'un coup de couteau.

À lire aussi
Un uniforme de police (illustration) faits divers
Charente-Maritime : mordue par son chien, une fillette de deux ans décède

Le collègue du policier tombé à terre, qui s'était interposé, a été blessé à l'épaule par un coup de couteau. Le troisième policier, qui était descendu de l'étage supérieur, a fait usage de son arme.

L'auteur des faits, âgé de 35 ans, a été blessé à l'abdomen mais son état avait toutefois permis son placement en garde à vue, puis sous mandat de dépôt.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Info Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants