1 min de lecture Faits divers

Le voyage sans fin du train Strasbourg-Portbou

RTL Vous révélait l'information dès 9h ce (lundi) matin. Le voyage a viré au cauchemar pour les 600 passagers d'un train de nuit qui devait rallier Strasbourg à Portbou, à la frontière espagnole. Parti d'Alsace dimanche soir à 21h, le train a cumulé plus de 12h de retard ! En cause : un conducteur qui manquait à l'appel et des incidents techniques. Certains passagers saouls se sont même battus dans le train, avant que la police n'intervienne. Bloqué un certain temps à Montbéliard, le train avait pu repartir une première fois dans la matinée puis à Tournus, en Saône-et-Loire, à cause d'une panne de moteur, avant de repartir finalement peu avant 17h. Arrivés à Lyon, les passagers ont été divisés en deux : ceux qui vont à Port Bou ont été transférés dans un TGV spécialement affrêté. Ceux qui partaient à Nice sont restés dans le train Corail qui était sur le quai mitoyen. La SNCF a indiqué dans un communiqué qu'elle allait indemniser "de façon exceptionnelle tous les voyageurs".

Micro RTL
La rédaction de RTL et Raphaël Vantard

Parti hier dimanche à 21h de Strasbourg, le train était initialement attendu ce lundi à 8h30 à Port Bou, à la frontière espagnole. Stoppé plusieurs fois dont la dernière à Tournus entre 13h45 et 17h, le train est arrivé à Lyon vers 18h20 où les voyageurs ont ensuite été acheminés à Port Bou ou à Nice, leurs destinations finales. Le Corail à destination de Nice devait arriver à Marseille vers 21h. Quant aux voyageurs du TGV, ils devaient arriver à Perpignan, à 21h40. Une quinzaine d'entre eux devaient alors gagner Cerbère, côté français, en autobus. Les autres devaient rejoindre Port-Bou, en Espagne, par taxi.

Jointe au téléphone par RTL en début d'après-midi, Fanny Deetjen, avocate au barreau de Montpellier, annonçait qu'elle constituait une association pour faire une action en justice contre la SNCF.

Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'Ecologie et des Transports, a pour sa part estimé sur RTL que "les passagers ont été accompagnés par la SNCF (...) qui a fait un geste commercial". "C'était bien la moindre des choses", a-t-elle dit. "Evidemment, ça fait un retard qui, comme cela, paraît hallucinant", a-t-elle ajouté.

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA SNCF (17h00) :

"Retard du train de nuit Strasbourg - Port Bou : SNCF indemnise de façon exceptionnelle les voyageurs

La SNCF a décidé d’indemniser de façon exceptionnelle les voyageurs du train de nuit 4295 partis de Strasbourg dimanche soir à 21h30 et devant arriver à Port-Bou et Nice. Elle rembourse intégralement le prix du billet et offre un aller/retour gratuit supplémentaire à chacun des voyageurs.

Ce train a fait l’objet d’une succession exceptionnelle d’incidents. En effet, après une difficulté d’acheminement du conducteur de train assurant une relève à Belfort, un incident avec des voyageurs alcoolisés et des difficultés sur un train TER précédent, ce train de nuit devrait arriver avec un retard supérieur à 12h.

Les voyageurs à destination du Languedoc Roussillon sont acheminés en TGV au départ de Lyon. Ceux à destination de Marseille sont acheminés dans leur train LUNEA.

SNCF présente à chacun des voyageurs concernés ses regrets les plus vifs. Il s’agit d’un incident grave mais isolé dans une période de grand froid et de neige où 97% des trains ont circulé.

L’enquête interne en cours permettra de savoir si le retard cumulé aurait pu être réduit."

Lire la suite
Faits divers Transports Intempéries
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7646230878
Le voyage sans fin du train Strasbourg-Portbou
Le voyage sans fin du train Strasbourg-Portbou
RTL Vous révélait l'information dès 9h ce (lundi) matin. Le voyage a viré au cauchemar pour les 600 passagers d'un train de nuit qui devait rallier Strasbourg à Portbou, à la frontière espagnole. Parti d'Alsace dimanche soir à 21h, le train a cumulé plus de 12h de retard ! En cause : un conducteur qui manquait à l'appel et des incidents techniques. Certains passagers saouls se sont même battus dans le train, avant que la police n'intervienne. Bloqué un certain temps à Montbéliard, le train avait pu repartir une première fois dans la matinée puis à Tournus, en Saône-et-Loire, à cause d'une panne de moteur, avant de repartir finalement peu avant 17h. Arrivés à Lyon, les passagers ont été divisés en deux : ceux qui vont à Port Bou ont été transférés dans un TGV spécialement affrêté. Ceux qui partaient à Nice sont restés dans le train Corail qui était sur le quai mitoyen. La SNCF a indiqué dans un communiqué qu'elle allait indemniser "de façon exceptionnelle tous les voyageurs".
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/le-voyage-sans-fin-du-train-strasbourg-portbou-7646230878
2010-12-27 23:02:00