1 min de lecture Faits divers

La mère qui a tué sa fille polyhandicapée a agi par "désespérance"

Qu'est-ce qui a poussé une mère à tuer par strangulation sa fillette de 8 ans souffrant de handicaps moteur et cérébral, avant de tenter de mettre fin à ses jours ? Les témoignages se multiplient après la tragédie qui s'est nouée lundi à Saint-Malo. L'enfant n'avait aucune autonomie, et nécessitait une prise en charge permanente. Cette femme parle d'un "acte d'amour". Le procureur de Rennes évoque, lui, "un drame du désespoir, voire même de la désespérance". Ce drame pose la question de la prise en charge des poly-handicapés. Cette année, 13.000 enfants handicapés n'ont pas trouvé de places dans des établissements spécialisés.

Patrice Gabard avec Salomé Legrand et Vincent Parizot

La mère a pu dire quelques mots aux enquêteurs avant son hospitalisation et "elle a dit spontanément que c'est elle qui, la veille au soir, avait 'drogué' son enfant avec un comprimé ou deux de neuroleptique et avec une écharpe l'avait étranglée", a noté le procureur Hervé Pavy.

L'autopsie de l'enfant réalisée mardi a confirmé la version de la maman toujours hospitalisée mais dont les jours ne sont plus en danger. Elle sera entendue par les enquêteurs "dans quelques jours" quand son état de santé le permettra, a-t-il ajouté.

Envoyez vos photos/vidéos sur Témoins RTL

Logo Témoins

Ecoutez aussi :
-
Une mère étrangle sa fille handicapée moteur cérébral
- Témoignage : en 1999, Régine Salvat a tenté de mettre fin aux souffrances de son enfant

Lire la suite
Faits divers Meurtre Handicap
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
5948956778
La mère qui a tué sa fille polyhandicapée a agi par "désespérance"
La mère qui a tué sa fille polyhandicapée a agi par "désespérance"
Qu'est-ce qui a poussé une mère à tuer par strangulation sa fillette de 8 ans souffrant de handicaps moteur et cérébral, avant de tenter de mettre fin à ses jours ? Les témoignages se multiplient après la tragédie qui s'est nouée lundi à Saint-Malo. L'enfant n'avait aucune autonomie, et nécessitait une prise en charge permanente. Cette femme parle d'un "acte d'amour". Le procureur de Rennes évoque, lui, "un drame du désespoir, voire même de la désespérance". Ce drame pose la question de la prise en charge des poly-handicapés. Cette année, 13.000 enfants handicapés n'ont pas trouvé de places dans des établissements spécialisés.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/la-mere-qui-a-tue-sa-fille-polyhandicapee-a-agi-par-desesperance-5948956778
2010-08-25 08:40:00