1 min de lecture Info

L'Aude et l'Ariège face au trafic de champignons

Il y a une semaine, 600kg de champignons avaient été saisis dans la Drôme après avoir été cueilli illégalement dans la Drôme. Un phénomène de contrebande qui prend de l'ampleur. Des forêts aux confins de l'Ariège et de l'Aude sont écumées par des braconniers d'un nouveau type : des Roumains y ramassent des champignons à la pelle au grand dam de propriétaires forestiers qui soupçonnent un trafic vers l'Espagne.

Les champignons concernés sont des lactaires délicieux appelés localement "rousillous"
Les champignons concernés sont des lactaires délicieux appelés localement "rousillous" Crédit : DR

Lactaires délicieux

Ce sont ainsi des centaines de kilogrammes de champignons qui sont ramassés. Le groupement forestier, qui soupçonne ces équipes de cueilleurs de travailler à vil prix au profit d'acheteurs espagnols, a porté plainte pour vol. Les champignons concernés sont des lactaires délicieux appelés localement "rousillous", très prisés par les Espagnols.

Les gendarmes se sont rendus jeudi dans le campement des ressortissants roumains situé dans la forêt domaniale de Picaussel, dans l'Aude, à 300 mètres de la limite avec l'Ariège, et qui serait également concernée par ces razzias.

Une quarantaine de Roumains, dont des femmes et des enfants, y ont été contrôlés. Les ressortissants roumains, dont les papiers sont en règle, démentent tout trafic, indiquent les gendarmes, qui soulignent que les investigations ne font que commencer.

20 euros de profit par kg

Des arrêtés préfectoraux limitent la cueillette à 3 kg de champignons par personne pour une consommation personnelle dans l'Ariège, à 5 kg dans l'Aude. Le groupement forestier de Cabrefol permet aux habitants de Bélesta et Fougax-et-Barrineuf de cueillir des champignons dans cette limite.

Des cueilleurs ont indiqué aux gardes forestiers qu'ils étaient payés 5 euros le kilo de rousillous ensuite revendu 25 à 30 euros/kg en Espagne. "Ca fait 20 euros de profit par kg avec des champignons volés en utilisant ni plus ni moins que du travail clandestin", dit le garde forestier.
  
Fin octobre, les gendarmes ont saisi entre 600 et 700 kg de lactaires sanguins cueillis illégalement dans la Drôme et interpellé une trentaine de personnes, principalement des Roumains et des Espagnols.

Lire la suite
Info Faits divers Délinquance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants