1 min de lecture Jean-Yves Le Drian

Journalistes tués au Mali : "L'enquête progresse rapidement", affirme Le Drian

Selon le ministre de la Défense, les assassins des deux journalistes de RFI tués au Mali n'ont "pas encore" été identifiés

Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, en mars. (archives)
Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, en mars. (archives) Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Jean-Yves Le Drian a déclaré lundi 11 novembre que l'enquête sur l'assassinat des deux journalistes français tués au Mali "progresse rapidement", tout en soulignant que les assassins n'ont pas encore été identifiés.

Interrogé sur RMC-BFMTV, le ministre de la Défense a affirmé que les assassins n'ont "pas encore" été identifiés. "Nous travaillons bien sur le sujet", "l'enquête progresse rapidement", l'engagement des services de police et de justice français dépêchés sur place est "très fort", et "il est accompagné du soutien des Maliens", a-t-il souligné.

"L'enquête progresse rapidement", mais "il y a une procédure judiciaire que je respecte totalement", a souligné le ministre pour justifier sa discrétion. Selon une source malienne proche de l'enquête, un Touareg du nom de Bayes Ag Bakabo, propriétaire du véhicule qui a servi à l'enlèvement des deux journalistes le 2 novembre à Kidal (nord-est), est "très fortement soupçonné d'avoir planifié les enlèvements" pour le compte d'Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Interrogé sur le sort des autres otages français dans la région, Le Drian a simplement déclaré qu'ils étaient "vivants". "Je fais remarquer que puisque nous avons réussi à libérer ceux que l'on appelle les quatre otages d'Arlit, nous l'avons fait à la fois avec détermination et avec la plus grande discrétion", a-t-il dit. "C'est le même principe que je m'impose à moi-même et que Laurent Fabius s'impose à lui-même pour mener à bien les autres libérations que j'espère prochaines", a conclu le ministre.

À lire aussi
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, dans son ministère en avril 2013 (Archives). politique
Centrafrique : Le Drian à Bangui en visite surprise

Deux otages français, Serge Lazarevic et Gilberto Rodriguez Leal, sont probablement encore détenus au Sahel et un, Francis Collomb, a été enlevé au Nigeria. Quatre journalistes français ont par ailleurs été enlevés en Syrie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Yves Le Drian Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants