1 min de lecture Nantes

Incendie de la cathédrale de Nantes : un homme a été placé en garde à vue

Ce ressortissant rwandais de 39 ans, inconnu des services de police et bénévole du diocèse, a été interpellé le jour de l'incendie.

La cathédrale Saint-Pierre-Saint-Paul de Nantes
Crédit Image : Loic VENANCE / AFP

Les habitants de Nantes sont émus et abattus au lendemain de l’incendie qui a touché la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Du côté de l’enquête, on apprend ce dimanche 19 juillet qu’un homme a été arrêté dans le cadre des investigations pour "incendie volontaire". Interpellé samedi dans la journée, il a été placé en garde à vue. 

Impossible de savoir pour le moment de quoi il est soupçonné, mais les enquêteurs de la police judiciaire ont beaucoup de questions à lui poser, notamment sur les trois foyers de départ de feu constatés. Il s’agirait d’un réfugié rwandais de 39 ans travaillant comme bénévole pour le diocèse. Ces derniers jours, il se serait plaint avec véhémence de sa situation de migrant et notamment du non-renouvellement de son titre de séjour, sans toutefois évoquer un acte criminel.

Cet homme "était chargé de fermer la cathédrale vendredi soir et les enquêteurs voulaient préciser certains éléments de l'emploi du temps de cette personne", a déclaré à l'AFP le procureur Pierre Sennès. Les enquêteurs souhaitent également entendre cet homme "sur les conditions de fermeture de la cathédrale", a ajouté le procureur.

Le magistrat a souligné que "toute interprétation qui pourrait impliquer cette personne dans la commission des faits est prématurée et hâtive". "Il faut rester prudent quant à l'interprétation de cette garde à vue, c'est une procédure normale", a-t-il encore dit.

La rédaction vous recommande