1 min de lecture Faits divers

Ille-et-Vilaine : la police casse l’épaule d’un routier qui n’était pas le suspect

Deux agents de police, qui recherchaient un homme soupçonné de viols, se sont trompés d’adresse. Le blessé a obtenu 20.000 euros d’indemnité au terme d’une longue bataille judiciaire.

Une voiture de police (illustration)
Une voiture de police (illustration) Crédit : iStock / Getty Images Plus
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret

Un chauffeur routier rennais, dont l’épaule avait été cassée en avril 2013 lorsque des policiers l’ont interpellé chez lui par erreur, s’est vu accorder 20.000 euros d’indemnité par la justice.

Le 15 avril 2013, deux policiers entrent chez lui très tôt dans la matinée et l’immobilisent par une clé au bras. Les agents se rendent compte qu’ils se sont trompés d’adresse et s’éclipsent ; ils recherchent une personne soupçonnée de viols, qui vit à l’étage du dessus. Comme le détaille Ouest France, qui révèle l’affaire, un médecin diagnostique une fracture à l’épaule au blessé. Il dépose une plainte.

L’affaire est d’abord classée sans suite par le parquet, qui juge que "les blessures ont été occasionnées par le comportement du père de famille". Un avocat rennais intervient tandis que le blessé se fait opérer et est hospitalisé plusieurs semaines. Toujours d’après Ouest France, le ministère de l’Intérieur refuse une transaction à l’amiable. En juin 2016, le tribunal de grande instance est saisi et le verdict ne tombe qu’en décembre dernier. Si la justice a alloué cette indemnité en reconnaissant un "déficit fonctionnel permanent", elle estime néanmoins qu’il n’y a "pas eu de faute des policiers mais que leur responsabilité était quand même engagée".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Ille-et-Vilaine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants