1 min de lecture États-Unis

Facebook : "Aimer" un contenu fait partie de la liberté d'expression, selon la justice américaine

Presser le bouton "J'aime" sur Facebook fait partie du droit à la liberté d'expression protégé par la Constitution américaine, a estimé mercredi une cour d'appel fédérale.

Un logo géant du bouton "Like" de Facebook situé à l'entrée du Menlo Park en Californie.
Un logo géant du bouton "Like" de Facebook situé à l'entrée du Menlo Park en Californie. Crédit : AFP / KIMIHIRO HOSHINO
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La cour basée à Richmond, en Virginie, se prononçait dans l'affaire d'un employé des services du shérif de cet État de l'est des États-Unis, qui disait avoir été licencié pour avoir exercé son droit à la liberté d'expression, en l'occurrence en "aimant" la page Facebook d'un opposant politique de son patron.

"Son acte peut être assimilé à un moyen d'expression",
a indiqué la cour dans sa décision de plus de 80 pages, qui renvoie l'affaire à un tribunal inférieur pour examiner à nouveau ces questions.

Une "pancarte politique"

"En somme, 'aimer' la page Facebook d'un candidat politique signifie que l'on approuve ce candidat et que l'on soutient sa campagne en associant son nom à ce dernier. De cette façon, il s'agit de l'équivalent sur internet d'une pancarte politique que l'on mettrait dans son jardin, ce que la Cour suprême a clairement défini comme un moyen d'expression", poursuit le texte.

Le puissant syndicat américain des libertés civiles ACLU, ainsi que Facebook, se sont félicités de cette décision. L'ACLU a notamment estimé "qu'aimer" un contenu sur Facebook "exprime un message clair - reconnu par des millions d'utilisateurs de Facebook tout comme des non-utilisateurs - et constitue un moyen d'expression net et symbolique qui justifie une protection constitutionnelle".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Facebook Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants