1 min de lecture Faits divers

Exclu RTL : elle passe six heures en garde à vue par erreur

C'est une information révélée par RTL.fr. Une terrible méprise des policiers a entraîné la garde à vue d'une mère de famille qui est restée de longues heures au commissariat d'Etampes, laissant seule dans sa voiture sa jeune fille de 12 ans. Contrôlée à bord de son véhicule alors qu'elle n'avait pas ses papiers, les agents ont donné un mauvais nom au fichier central. Patricia, qui s'est rebellée, a été plaquée, menottée, puis placée en garde à vue avant une fouille au corps. Elle a porté plainte. Le récit de Brice Dugénie.

Brice Dugénie Journaliste RTL

C'est à la suite d'un témoignage posté sur l'un des réseaux sociaux de RTL (Facebook, Twitter, témoins.rtl.fr) que cette affaire a éclaté au grand jour.

Cette femme, employée de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), a été contrôlée par des policiers alors qu'elle circulait à bord d'une voiture qu'elle n'avait pas payée en intégralité à son ancien propriétaire, dont la carte grise n'était pas à son nom et alors qu'elle n'avait pas son permis de conduire avec elle.

Elle avait donné aux fonctionnaires son nom de jeune fille, et à la suite d'un incompréhension sur l'orthographe de celui-ci, ceux-ci n'ont pas trouvé de  nom correspondant, a-t-on poursuivi de source policière. Comme elle n'avait aucun papier d'identité sur elle, les fonctionnaires lui ont demandé de venir avec eux au commissariat.

Patricia a expliqué que les policiers voulaient laisser seule dans la voiture sa fille de 12 ans. Selon une source policière, il avait été convenu que cette dernière devait se rendre chez une voisine. L'automobiliste ne voulait pas sortir de son véhicule, et a donné des coups de pieds aux policiers en les insultant, alors qu'elle portait des talons aiguille, a-t-on expliqué de source policière.

Elle a été placée en garde à vue pour rébellion, ainsi que son fils de 18 ans, qui, sortant du lycée non loin, s'était "jeté" sur les policiers.

Sur RTL, Patricia a expliqué avoir fait l'objet d'une "fouille au corps", ce  qui a été démenti de source policière. Selon cette source, elle a fait l'objet d'une "fouille de sécurité", afin de  vérifier qu'elle ne dissimulait aucun objet dangereux, y compris dans ses sous-vêtements, comme c'est le cas pour n'importe quel gardé à vue.

Les trois fonctionnaires qui ont procédé à l'interpellation ont porté plainte le jour même contre l'automobiliste et son fils pour les violences exercées contre eux, selon une source policière.

Lire la suite
Faits divers Police Exclu RTL
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
5930924638
Exclu RTL : elle passe six heures en garde à vue par erreur
Exclu RTL : elle passe six heures en garde à vue par erreur
C'est une information révélée par RTL.fr. Une terrible méprise des policiers a entraîné la garde à vue d'une mère de famille qui est restée de longues heures au commissariat d'Etampes, laissant seule dans sa voiture sa jeune fille de 12 ans. Contrôlée à bord de son véhicule alors qu'elle n'avait pas ses papiers, les agents ont donné un mauvais nom au fichier central. Patricia, qui s'est rebellée, a été plaquée, menottée, puis placée en garde à vue avant une fouille au corps. Elle a porté plainte. Le récit de Brice Dugénie.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/exclu-rtl-elle-passe-six-heures-en-garde-a-vue-par-erreur-5930924638
2009-12-01 19:00:00