1 min de lecture Prisons

Évasion de Redoine Faïd : "Armer les surveillants serait dangereux", dit un syndicaliste

INVITÉ RTL - Martial Delabroye, représentant Force ouvrière de la prison de Réau, soulève des questions sur la sécurité dans le centre pénitentiaire. Près de 3.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour tenter de retrouver Redoine Faïd.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Évasion de Redoine Faïd : "Armer les surveillants serait dangereux", dit un syndicaliste Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier et Bénédicte Tassart

Avec la complicité de deux hommes, Redoine Faïd a pu s'échapper en hélicoptère de la prison de Réau (Seine-et-Marne), ce dimanche 1er juillet. Martial Delabroye, représentant Force ouvrière du centre pénitentiaire en question, réagit à une des questions se posent après cet événement spectaculaire : faut-il armer les gardiens de prison ?

"FO demande des tazers dans certains secteurs notamment pour les chefs", confie Martial Delabroye, qui précise cependant : "de là à armer tous les surveillants, je pense que cela serait dangereux". Il peut y avoir un vrai risque : "Un collègue qui se fait prendre son arme par un détenu, cela peut être très dangereux".

L’opinion publique a été très étonnée du fait qu'en 2018 un hélicoptère puisse se poser dans une prison. "Nous sommes autant étonnés, nous avions pointé du doigt ce manque de sécurité", affirme-t-il avant d'ajouter : "La prison a été construite en gestion déléguée, elle n'appartient pas à l'État. Il y a des problèmes à revoir sur cette gestion".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prisons Redoine Faïd Évasion
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants