1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Mélina Boughedir "n’est absolument pas une jihadiste", dit son avocat
1 min de lecture

Mélina Boughedir "n’est absolument pas une jihadiste", dit son avocat

INVITÉ RTL - Cette Française de 27 ans a été condamnée à sept mois de prison en Irak pour "entrée illégale" sur le territoire. Son avocat appelle à la "prudence" alors qu'elle devrait prochainement revenir et être jugée en France.

Mélina Boughedir, lors de son procès en Irak
Mélina Boughedir, lors de son procès en Irak
Crédit : STRINGER / AFP
Irak : "Mélina Boughedir n'est absolument pas une jihadiste", lance son avocat
08:49
Irak : "Mélina Boughedir n'est absolument pas une jihadiste", lance son avocat
08:48
Yves Calvi_
Yves Calvi

La justice irakienne a ordonné lundi 19 février la libération et l'expulsion d'une jihadiste française qu'elle a condamnée à sept mois de prison. Mélina Boughedir, 27 ans, n'a pas été jugée en vertu de la loi antiterroriste.

"Ma cliente n’est absolument pas une jihadiste. C’est du moins ce qu’a considéré la justice irakienne car elle a été jugée pour des faits d’entrée irrégulière sur le territoire. Il faut rester extrêmement prudent, ça signifie que la justice irakienne n’avait pas de charges suffisantes mais ça ne signifie pas qu’elle ne sera pas jugée pour terrorisme par la justice française", précise son avocat, Me Vincent Brengarth.

Combattante ou soutien de Daesh ? Difficile de savoir. "On a assez peu d'informations. Cela serait faire preuve d'imprudence sur les agissements. Mais, elle n'est pas une combattante", lance son avocat qui précise que selon certaines informations, son mari est donné pour mort.

La jeune femme risquait la peine de mort

Une condamnation saluée par son avocat, qui craignait notamment que sa cliente soit condamnée à la peine de mort, comme ce fut le cas pour une jihadiste allemande le 21 janvier dernier. "C'était notre crainte. Et c'est pour ces raisons que nous avions écrit à monsieur Macron", assure-t-il. Cependant, selon lui, le gouvernement français "n'est pas intervenu dans le processus".

À lire aussi

Mélina Boughedir avait été arrêtée l'été dernier à Mossoul, l'ancien bastion de Daesh dans le nord du pays, avec ses quatre enfants, dont trois ont déjà été rapatriés en France. Lors de son procès, elle a affirmé être entrée en Irak en octobre 2015 depuis la Syrie. Son mari, un Français dénommé Maximilien et cuisinier, aurait été tué lors de la bataille de Mossoul.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/