1 min de lecture Contrôle

Contrôle au faciès : "Un policier m'a dit 'tu veux que je te tase ?'", raconte une victime

TÉMOIGNAGE - Bocar, 34 ans, affirme avoir été contrôlé l'an dernier de manière très musclée par la police à Saint-Ouen (93). Ce mercredi commence le procès dans lequel l'État et le ministère de l'Intérieur sont sur le banc des accusés.

Contrôlé "au faciès" à Saint-Ouen, Bocar a porté plainte
Contrôlé "au faciès" à Saint-Ouen, Bocar a porté plainte Crédit : CC Cayetano (via Flickr)
Micro RTL
La rédaction de RTL et La rédaction numérique de RTL

C'est une première en France : 13 personnes qui s'estiment victimes de contrôles au faciès attaquent l'État. Ils dénoncent le caractère arbitraire de la démarche de certains policiers, des contrôles qui peuvent être "extrêmement vulgaires, grossiers, injurieux", comme le raconte Bocar, 34 ans, d'origine sénégalaise.

Tu veux que je te tase ?

Un policier à Bocar
Partager la citation

L'an dernier, il sort de chez ses parents à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) : "Et là, il y a un agent des forces de l'ordre qui me prend par le bras, il m'emmène sur le côté, me met face au mur et me tutoie. Il met la main sur son Taser [et me dit] 'Tu veux que je te tase ?'."

"Je me suis senti mal à l'aise", raconte Bocar à RTL. "Il y a quelque chose qui relève de la brimade, de l'humiliation, surtout quand il y a des membres de votre famille qui vous regardent", ajoute-t-il.

>
Bocar : "Il y a quelque chose qui relève de la brimade, de l'humiliation." Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : Maud de Carpentier | Durée : | Date :

"C'est devenu banal"

À lire aussi
Des véhicules sur l'autoroute A43 (illustration véhicule
Les actualités de 6h30 - Le fichier des véhicules assurés (FVA) entre en vigueur ce mardi

Là d'où il vient, raconte Bocar, "le contrôle d'identité c'est devenu banal, tant et si bien que les gens ne portent même plus plainte". Cela relève du quotidien ajoute-t-il.


Lui estime que c'est "inacceptable, pas question de laisser cela passer" : "J'ai choisi de porter plainte et j'espère qu'il y aura une condamnation de l'État à l'issue de ce procès".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Contrôle Faciès Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7762822641
Contrôle au faciès : "Un policier m'a dit 'tu veux que je te tase ?'", raconte une victime
Contrôle au faciès : "Un policier m'a dit 'tu veux que je te tase ?'", raconte une victime
TÉMOIGNAGE - Bocar, 34 ans, affirme avoir été contrôlé l'an dernier de manière très musclée par la police à Saint-Ouen (93). Ce mercredi commence le procès dans lequel l'État et le ministère de l'Intérieur sont sur le banc des accusés.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/controle-au-facies-un-policier-m-a-dit-tu-veux-que-je-te-tase-raconte-une-victime-7762822641
2013-07-03 09:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/uigcOwfyojJ_kixlCWSxVg/330v220-2/online/image/2013/0703/7762822675_controle-au-facies-a-saint-ouen-bocar-a-porte-plainte.jpg