3 min de lecture Cleveland

Cleveland : traumatisme facial, viols, menaces de mort, les détails du calvaire

Après l'inculpation mercredi d'Ariel Castro, le premier rapport de police donne de nouveaux détails sur la vie et les séquelles des trois séquestrées.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Ariel Castro a été inculpé mercredi pour viols et enlèvements, tandis que ses frères sont, pour l'instant, innocentés. Les enquêteurs n'ont pas encore réussi à prouver qu'ils étaient eux aussi impliqués dans les abus commis sur Amanda Berry, Gina DeJesus et Michelle Knight, toutes trois libérées mardi grâce à un voisin. Après la liesse des retrouvailles, les détails sur la vie des prisonnières de "la maison de l'horreur" continuent de filtrer.

Le monde a appris mercredi avec effroi comment les victimes étaient attachées avec des cordes, violées, et frappées. Jeudi, plusieurs médias américains ont révélé le contenu du premier rapport de police, qui détaille le calvaire subi par les jeunes femmes.
Jeudi matin, Ariel Castro a comparu au tribunal. Le principal suspect est apparu menotté, les yeux rivés au sol. Il n'a manifesté aucune réaction. Le tribunal a établi une caution de deux millions de dollars pour chaque cas, s'assurant ainsi du maintien du suspect en détention.

Michel Knight souffre d'un traumatisme facial

Michelle Knight
Michelle Knight Crédit : Photo transmise par sa mère

Michel Knight, 32 ans, souffre de problèmes mentaux. Elle fut la première à être séquestrée, en 2002, mais n'a jamais été enregistrée comme portée disparue. Sa mère a notamment révélé au Daily mail que Michelle avait abandonné l'école car elle était tombée enceinte. Le père de l'enfant était violent et elle se battait pour obtenir la garde qui lui avait été retirée. Le Daily mail précise qu'elle n'a pas été déclarée comme portée disparue, car la police pensait que Michelle avait pris la fuite en réaction à la perte de la garde de son fils.

À lire aussi
Des policiers américains à San Bernardino, en Californie (Illustration). États-Unis
États-Unis : le meurtrier présumé de Facebook s'est suicidé

Violée pendant sa captivité, elle déclare avoir fait cinq fausses-couches provoquées par les coups d'Ariel Castro, qui la battait au niveau de l'estomac et qui la privait de nourriture jusqu'à ce qu'elle perde les enfants. À cause des ces violences, elle souffrirait aujourd'hui de problèmes d'audition et d'un traumatisme facial.

C'est notamment elle qui a aidé Amanda Berry à accoucher, il y a six ans, dans une petite baignoire en plastique. Le bébé est né en mauvaise santé et tandis qu'elle lui prodiguait du bouche-à-bouche, Castro la menaçait de la tuer si l'enfant ne survivait pas.

Les captives, affamées et enchaînées, ne vivaient pas dans la même pièce


Mardi, c'est la première fois depuis dix ans que les victimes quittaient la propriété d'Ariel Castro. Elles auraient ainsi passé l'essentiel de ces années enfermées dans la cave, violées, battues, affamées et maintenues enchaînées par leur ravisseur.

Selon le rapport, basé sur un premier entretien de la police avec les victimes, Castro aurait kidnappé les trois filles en leur proposant de les ramener en voiture chez elles. Il précise qu'elles sont sorties de la maison à seulement deux reprises, déguisées et en perruques.

"Elles n'étaient pas dans la même pièce, mais elles se connaissaient et savaient que les autres étaient là", a expliqué mercredi soir le chef de la police de Cleveland, Ed Tomba. Le rapport ne fait en revanche a aucun moment mention d'une autre fille, ni de sorties nues dans le jardin.


Amanda Berry a expliqué à la police qu'elle avait atteint "un point de rupture". Quand elle a réalisé mardi que Castro avait oublié de fermer à clef la porte d'entrée, alors qu'il était sorti acheter des hamburgers au fast-food, elle a tenté de s’enfuir mais la double-porte externe était bloquée. Elle s'est donc mise à hurler et c'est à ce moment que le désormais célèbre Charles Ramsey lui est venu en aide.

Les deux autres jeunes femmes, sur l'instant, n'ont pas voulu s’échapper avec Amanda : elles étaient terrorisées par l'idée de se faire reprendre par Ariel Castro.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cleveland États-Unis Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7761210182
Cleveland : traumatisme facial, viols, menaces de mort, les détails du calvaire
Cleveland : traumatisme facial, viols, menaces de mort, les détails du calvaire
Après l'inculpation mercredi d'Ariel Castro, le premier rapport de police donne de nouveaux détails sur la vie et les séquelles des trois séquestrées.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/cleveland-traumatisme-facial-viols-menaces-de-mort-les-details-du-clavaire-7761210182
2013-05-09 12:34:00