1 min de lecture Enquête

Attaques dans l'Aude : un deuxième proche de l'assaillant en garde à vue

Cet ami de Radouane Lakdim, né en 2000, a été placé en garde à vue dans la nuit du 23 au 24 mars pour "association de malfaiteurs terroristes criminelle".

Les policiers lors d'une perquisition dans la cité Ozanam à Carcassonne, où habite l'assaillant présumé
Les policiers lors d'une perquisition dans la cité Ozanam à Carcassonne, où habite l'assaillant présumé Crédit : Eric CABANIS / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Quelques heures après les attaques survenues dans la région de Carcassonne, l'enquête avance. Un deuxième proche de l'assaillant présumé a été placé en garde à vue dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 mars. L'homme de 18 ans est un ami de Radouane Lakdim, qui a tuéquatre personnes et en a blessé grièvement une autre lors de trois attaques menées à Carcassonne et Trèbes

Il est actuellement entendu pour "association de malfaiteurs terroristes criminelle", a-t-on appris d'une source proche de l'enquête. Il s'agit d'un mineur, né en 2000. Quelques heures plus tôt, une jeune femme âgée de 18 ans avait également été placée en garde à vue. Selon le procureur de la République de Paris François Molins, elle "partageait la vie" du terroriste présumé. 

Vendredi 23 mars en fin de matinée, Radouane Lakdim a d'abord braqué une Opel Corsa à Carcassonne, tuant le passager et blessant grièvement le conducteur. L'homme de 25 ans, naturalisé en 2004 et fiché S depuis 2014, a ensuite poursuivi son périple meurtrier en prenant pour cible quatre policiers qui rentraient d'un footing. L'un d'entre eux a également été blessé. 

15 minutes plus tard, l'assaillant s'est ensuite introduit dans un supermarché situé à Trèbes, à quelques kilomètres de Carcassonne. Se présentant comme un soldat de Daesh, Radouane Lakdim est entré dans le Super U aux cris d'"Allah akbar" (Dieu est grand, ndlr), et n'a pas hésité à ouvrir le feu avant de prendre en otage les personnes présentes. Un client et un employé ont été tués. L'assaillant trouvera la mort deux heures plus tard, lors de l'assaut lancé par les forces de l'ordre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Aude Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants