3 min de lecture Justice

Jonathann Daval : "On n'a jamais vu Alexia violente !", confie sa famille

La famille d'Alexia Daval s'est confiée sur son sentiment de "trahison" après les aveux de Jonathann Daval. "On a deux deuils", expliquent-ils à "BFM TV".

Jonathann Daval aux funérailles de son épouse, Alexia, le 8 novembre 2017, à Gray
Jonathann Daval aux funérailles de son épouse, Alexia, le 8 novembre 2017, à Gray Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et Cécile De Sèze

Plus d'un mois après les aveux de Jonathann Daval, les proches d'Alexia sortent peu à peu du silence. Les parents, mais aussi la sœur et le beau-frère de la jeune femme ont décidé de se confier sur la "trahison" qu'ils ont vécue. "C'est une trahison, on ne peut pas appeler ça autrement. On a deux deuils, on a perdu deux êtres qu'on aimait énormément et ça fait mal", reconnaît Jean-Pierre Fouillot au micro de BFM TV.

Surtout que, pendant trois mois, cette famille soutient pleinement ce mari meurtri, qui était apparu en pleurs lors des marches blanches organisées. "Il était toujours présent, il faisait des témoignages d'affection envers Jean-Pierre et Isabelle. Il disait 'Vous êtes ma famille, je vous aime'", souligne Grégory Gay, le beau-frère d'Alexia Daval.

La chute a été d'autant plus violente pour les proches. "Connaissant Jonathann comme on le connaissait, pour nous c'était impossible, impossible avec tout ce qu'il s'est passé entre nous, vivre comme on vivait tous ensemble, à aucun moment on a eu un doute", précise le père de famille. Et d'ajouter : "C'est l'impensable, ce qui est arrivé deux fois de suite". Ils évoquent alors le sentiment d'avoir reçu "un deuxième coup de bâton derrière la tête".

À lire aussi
Rosa Maria Da Cruz, mère de Serena, le 12 novembre 2018 au Tribunal de Tulle justice
Les actualités de 18h - Affaire du "bébé dans le coffre" : la mère devant les juges

Nous, on était hors du temps et on a toujours fait confiance

Isabelle Fouillot, mère d'Alexia Daval
Partager la citation

Malgré des rumeurs persistantes sur les réseaux sociaux, jamais cette famille n'a cru à la culpabilité du jeune homme. "On était hors des rumeurs, on n'a pas tous les réseaux sociaux modernes, on n'écoute pas ce genre de choses, ni quoique ce soit. Nous, on était hors du temps et on a toujours fait confiance", rappelle Isabelle Fouillot, que Jonathann appelait régulièrement "maman".

Cette famille attend dorénavant de comprendre ce qu'il s'est réellement passé. Si Jonathann Daval a avoué avoir étranglé son épouse, de nombreuses zones d'ombre doivent encore être éclaircies dans cette affaire. La première audition du suspect, initialement prévue jeudi 1er mars, avait dû être reportée à cause des intempéries

Alexia aussi devrait bénéficier de la présomption d'innocence

Grégory Gay, le beau-frère d'Alexia Daval
Partager la citation

La famille d'Alexia Daval a aussi accepté de parler pour rétablir leur vérité sur la défunte. "On a l'obligation de faire le mieux pour honorer sa mémoire et qu'elle soit salie le moins possible", confie ainsi son père dans un deuxième extrait. "Les choses que nous avons pu entendre nous ont beaucoup bouleversés, poursuit la sœur de la victime, Stéphanie Gay. Ce sont des choses très dures que l'on a entendues et elles ne reflètent pas la réalité de qui était Alexia au quotidien. De ce qu'on vivait avec elle. 

"Si on écoute les choses se dire, on a l'impression que si vous êtes une femme déterminée, qui travaille, qui sait ce qu'elle veut, vous êtes responsable des violences que vous pouvez subir. On ne peut pas l'entendre", poursuit-elle, soutenue par sa mère : "On n'a jamais vu Alexia violente !"

D'après l'avocat du suspect qui a avoué avoir étranglé la jeune femme "par accident", des tensions dans le couple auraient poussé le mari à passer à l'acte. Il laisse notamment entendre qu'il serait un homme battu. "Et pourquoi ne pas faire la même supposition sur lui ?, interroge alors Stéphanie Gay. Parce que là tout ce qu'on a ce sont les dires de son présumé assassin. Alexia elle avait peut-être un mal-être qui venait peut-être de lui. Que c'est elle qui était violentée".

"C'est vrai que je trouve ça hallucinant de devoir rappeler à l'avocat qu'Alexia aussi devrait bénéficier de la présomption d'innocence, puisque seuls eux deux savaient ce qu'il se passait dans leur vie couple et, aujourd'hui, il n'y a plus que Jonathann pour en témoigner, donc visiblement aujourd'hui, il continue à mentir aussi là-dessus", conclut son beau-frère Grégory Gay.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers Saône-et-Loire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792501599
Jonathann Daval : "On n'a jamais vu Alexia violente !", confie sa famille
Jonathann Daval : "On n'a jamais vu Alexia violente !", confie sa famille
La famille d'Alexia Daval s'est confiée sur son sentiment de "trahison" après les aveux de Jonathann Daval. "On a deux deuils", expliquent-ils à "BFM TV".
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/alexia-daval-l-impensable-est-arrive-deux-fois-de-suite-confie-sa-famille-7792501599
2018-03-05 09:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UfrbgtXk4X9fa7wNFLgs4w/330v220-2/online/image/2018/0129/7792032919_jonathann-daval-aux-funerailles-de-son-epouse-alexia-le-8-novembre-2017-a-gray.jpg