2 min de lecture Faits divers

Agnès Marin : l'audience se tiendra entièrement à huis clos

L'audience du procès de l'assassin et violeur présumé d'Agnès, la collégienne de 13 ans retrouvée brûlée en novembre 2011 au Chambon-sur-Lignon, se tiendra entièrement à huis clos.

Agnès Marin, 13 ans, a été retrouvée brûlée en novembre 2011
Agnès Marin, 13 ans, a été retrouvée brûlée en novembre 2011 Crédit : DR
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'audience concernant le viol et l'assassinat d'Agnès Marin, la collégienne de 13 ans retrouvée calcinée en novembre 2011 au Chambon-sur-Lignon, s'est ouverte mardi 18 juin à huis clos devant les assises des mineurs de Haute-Loire, la cour ayant refusé la publicité des débats. L'accusé, aujourd'hui âgé de 19 ans, est également jugé pour le viol sous la menace d'une arme d'une amie de 16 ans, dans le Gard, en août 2010. Après l'annonce de sa décision, la cour a fait sortir le public pour entamer les débats, avec la lecture de l'ordonnance de mise en accusation et l'examen de la personnalité de Matthieu.

L'avocate générale, Jeanne-Marie Vermeulin, avait réclamé un procès public, souhaitant éviter "un procès parallèle dans la salle des pas perdus", et rappelant qu'une partie des débats porterait "sur la responsabilité que pourrait encourir l'institution judiciaire" dans ces évènements. "On a tué leur fille dans des circonstances terribles et la seule chose qui leur reste, c'est que ce qui est arrivé à leur fille puisse servir à d'autres. On a besoin de cette pédagogie de la justice", avait renchéri Me Francis Szpiner, l'avocat des parents d'Agnès.

"Pour moi c'est un enfant, un grand enfant"


A l'inverse, les deux avocates de l'accusé avaient plaidé pour le huis clos total. "Sa personnalité est construite avec de telles pathologies qu'on a le risque, soit qu'il se taise, soit qu'il surjoue", selon Me Joëlle Diez. "Pour moi c'est un enfant, un grand enfant. Quand on bouscule les choses, on se heurte à un possible mutisme", a-t-elle insisté.

L'avocate de la première victime, Me Valérie Devèze, avait elle aussi refusé toute publicité des débats, soulignant que sa cliente "a déjà énormément souffert de ce qui s'est passé. Il ne faudrait pas qu'à la souffrance physique s'ajoute la souffrance psychique".

Une moue boudeuse sur le visage

À lire aussi
Un gendarme (illustration) Clermont-Ferrand
Clermont-Ferrand : un homme écroué pour avoir voulu s'en prendre à 80 policiers et gendarmes


Matthieu, aujourd'hui âgé de 19 ans, est entré dans le box à 9h. Mince, de petite taille, vêtu d'un costume noir et portant des lunettes, il s'est tenu la tête rentrée dans les épaules, une moue boudeuse sur le visage. Invité à décliner son identité et son "dernier domicile connu", le garçon, également jugé pour le viol d'une mineure, un an avant celui d'Agnès, a hésité un instant, donnant le nom du village de ses parents dans le Gard. La cour a ensuite procédé à l'appel des jurés - cinq femmes et un homme - et entamé les débats sur la publicité de l'audience.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Info Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7762419982
Agnès Marin : l'audience se tiendra entièrement à huis clos
Agnès Marin : l'audience se tiendra entièrement à huis clos
L'audience du procès de l'assassin et violeur présumé d'Agnès, la collégienne de 13 ans retrouvée brûlée en novembre 2011 au Chambon-sur-Lignon, se tiendra entièrement à huis clos.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/agnes-marin-l-audience-se-tiendra-entierement-a-huis-clos-7762419982
2013-06-18 11:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5ndvgDaglHbZBi-HJW07PA/330v220-2/online/image/2011/1118/7736198400_agnes-marin-a-disparu-mercredi.jpg