1 min de lecture Politique

Affaire Woerth : François Fillon monte au créneau pour défendre son ministre

François Fillon a estimé jeudi soir dans un communiqué que son ministre du Travail Eric Woerth faisait "face à une campagne de dénigrement inacceptable", lui renouvelant "toute sa confiance" et affirmant qu'il mènerait "à son terme au Parlement" la réforme des retraites. "Le Premier ministre tient à redire toute sa confiance (en) Eric Woerth qui fait face à une campagne de dénigrement inacceptable. Eric Woerth mènera à son terme au Parlement cette réforme des retraites qu'il a entreprise", déclare le chef du gouvernement dans un communiqué publié par ses services.

Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire et Jean-Alphonse Richard

Les deux hommes ont "fait le point" sur ce texte dont l'examen à l'Assemblée  nationale débutera mardi.

"Ce sera la tâche du ministre Eric Woerth de mener pour le gouvernement les débats au Parlement dans les semaines qui viennent. Une réforme aussi importante pour notre système de protection sociale doit donner lieu à des débats de fond que personne ne peut esquiver", dit aussi le Premier ministre.

Au cours de leur entretien, le ministre du Travail a rapporté au Premier ministre "l'évolution de la concertation avec les partenaires sociaux d'une part et de la préparation des travaux parlementaires d'autre part", ajoute le communiqué de Matignon.

François Fillon "rappelle combien cette réforme voulue par le Président de la République est nécessaire pour sauvegarder nos régimes de retraite par répartition et ainsi garantir la solidarité entre les générations".

"Le gouvernement prend, par conséquent, toutes ses responsabilités au nom de  la justice et de l'équité. Il revient maintenant à la représentation nationale d'examiner sereinement l'ensemble des dispositions de ce projet de loi", ajoute  le chef du gouvernement.

A cinq jours du débat sur la réforme des retraites à l'Assemblée nationale, la situation d'Eric Woerth apparaît de plus en plus délicate après qu'il eut reconnu être intervenu pour l'attribution de la Légion d'honneur au gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt.

Le ministre du Travail avait toujours nié ce geste en faveur de Patrice de Maistre, l'employeur pendant deux ans et demi de sa femme dans la société gérant la fortune de l'héritière de L'Oréal, par ailleurs donatrice de l'UMP.

Dans l'après-midi, lors d'un déplacement en province, François Fillon avait affirmé que "le ministre en charge" de la réforme des retraites "ira(it) la défendre devant le Parlement", sans prononcer le nom d'Eric Woerth et refusant de réagir au dernier rebondissement de cette affaire politico-judiciaire.

Eric Woerth est intervenu pour la Légion d'honneur de Patrice de Maistre

Eric Woerth : "Je n'ai menti à personne ! Ca suffit !"

Le rebondissement de l'affaire Woerth

Eric Woerth bientôt devant la Cour de justice ?

Eric Woerth : "Je suis victime d'une lapidation médiatique"

Eric Woerth aurait déclaré ne gagner que 3.000 euros mensuels en 2008

Claude Bartolone : "Eric Woerth est le symbole du retour des copains et des coquins"

Après l'affaire Bettencourt, l'affaire César pour Eric Woerth...

Vers une nouvelle affaire Woerth ? C'est dans "Libération"

Auditionné pendant huit heures, Eric Woerth réfute les soupçons


Lire la suite
Politique Affaire Bettencourt François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants