1 min de lecture Bernard Tapie

Affaire Tapie/Adidas : l'Etat ne dépose pas de recours

L'Etat ne déposera pas de recours contre la sentence arbitrale ayant condamné le Consortium de réalisation (CDR) à verser 285 millions d'euros à Bernard Tapie dans le dossier Adidas, mettant un terme définitif à cette affaire. Quinze ans après les faits, et après avoir pris en compte les intérêts, la fiscalité et les créances du Consortium de réalisation, l'ancien homme d'affaires devrait toucher entre 20 et 50 millions d'euros.

Jérôme Florin
Jérôme Florin et La rédaction de RTL

Bernard Tapie s'est d'ailleurs engagé "à rendre public le montant net lui revenant" qu'il estime "se situer dans la fourchette de 20 à 40 millions d'euros", ont indiqué hier ses avocats.

Le montant de l'indemnité et la voie de l'arbitrage, choisie pour régler l'affaire, avait suscité une volée de critiques, venue tant de juristes, telle l'ancienne magistrate Eva Joly, que d'hommes politiques de gauche et du Modem.

Cette affaire a déjà coûté 10 millions d'euros en frais d'avocats à l'Etat et il convenait d'y mettre un terme au plus vite, a déclaré le gouvernement. Bercy affirme avoir jugé les chances de succès d'un recours trop limitées.   


A lire aussi : Bernard Tapie va-t-il vraiment recevoir 285 millions ?

Lire la suite
Bernard Tapie Affaire Tapie Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
771044
Affaire Tapie/Adidas : l'Etat ne dépose pas de recours
Affaire Tapie/Adidas : l'Etat ne dépose pas de recours
L'Etat ne déposera pas de recours contre la sentence arbitrale ayant condamné le Consortium de réalisation (CDR) à verser 285 millions d'euros à Bernard Tapie dans le dossier Adidas, mettant un terme définitif à cette affaire. Quinze ans après les faits, et après avoir pris en compte les intérêts, la fiscalité et les créances du Consortium de réalisation, l'ancien homme d'affaires devrait toucher entre 20 et 50 millions d'euros.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-tapie-adidas-l-etat-ne-depose-pas-de-recours-771044
2008-07-29 08:40:00