2 min de lecture Disparition de Maëlys

Affaire Maëlys : "Nous avons fait le choix de la dignité", explique l'avocat des parents

Les parents de la petite Maëlys, assassinée lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin le 27 août dernier, se sont exprimés dans une conférence de presse jeudi 8 mars. Nordahl Lelandais a avoué avoir tué l'enfant "involontairement" il y a trois semaines.

L'Entretien du jour
Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'un mariage
Crédit Image : PHILIPPE DESMAZES / AFP

"Nous avons fait le choix de la dignité plus que de la dramaturgie." Les parents de la petite Maëlys, assassinée lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin le 27 août dernier, ainsi que leur avocat se sont exprimés lors d'une conférence de presse jeudi 8 mars à Lyon (Rhône). Ils ont tenu à expliquer les raisons pour lesquelles ils se sont peu exprimés depuis que le corps de leur fille a été retrouvé le 14 février dernier.

"Malgré nos nombreuses demandes depuis six mois, il (Nordahl Lelandais, ndlr) a toujours nié l'évidence", ont déploré les parents de Maëlys, qualifiant son attitude d'"inexcusable et impardonnable".

Malgré ses aveux, Nordhal Lelandais n'a jamais détaillé les circonstances de la mort de Maëlys. "Mes clients attendaient enfin des explications spontanées", a expliqué Me Fabien Rajon. "Ces explications viendront-elles un jour ?"

Je me demande si nous avons étudié le même dossier

Me Fabien Rajon, avocat des parents de Maëlys
Partager la citation

Le père de Maëlys, Joachim de Araujo, a fustigé la famille de Nordahl Lelandais, "qui n’a fait preuve d’aucune compassion pour Maëlys ni d’aucune empathie envers nous". Il a également chargé Alain Jakubowicz, l'avocat du tueur présumé, qui "ose se mettre en scène devant les médias le jour même de la découverte de notre fille". Un constat partagé par leur avocat. "Je me demande si nous avons étudié le même dossier, visionné les mêmes vidéos, parcouru les mêmes procès verbaux."

Me Rajon est revenu sur la vidéo extraite des caméras de vidéosurveillance de Pont-de-Beauvoisin où l'on voyait Nordahl Lelandais passer en voiture avec une silhouette blanche assise sur le côté passager. Les parents de Maëlys avaient clairement reconnu leur fille, mais Alain Jakubowicz avait assuré qu'il s'agissait au contraire d'une femme plus âgée. "Comment la défense, qui avait pourtant accès au dossier et donc à cette vidéo, a-t-elle pu insinuer publiquement" une telle chose ?

"Nous avons perdu six mois, six mois d'une attente insupportable", a déploré Fabien Rajon. "Chaque jour mes clients attendaient un geste, une parole, un petit signe", en vain. Les parents ont également adressé leurs pensées à la famille d'Arthur Noyer. Nordahl Lelandais est également mis en examen dans l'enquête sur la mort de ce jeune homme, et garde, là aussi, le silence.

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet
La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés