1 min de lecture Affaire Bettencourt

Affaire Bettencourt : Eric Woerth reste seul face à la justice

Avec l'annonce de la trêve des confiseurs - avant l'heure - entre Liliane Bettencourt et sa fille, la tentaculaire affaire Bettencourt s'est réduite lundi comme peau de chagrin. Reste toutefois le volet politique, susceptible de mettre en cause l'ex-ministre du Travail Eric Woerth. Le conflit Bettencourt était sorti du cadre familial pour devenir une affaire politique lors de la révélation en juin dernier d'enregistrements clandestins réalisés chez l'héritière de L'Oréal.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Georges Brenier

Une information judiciaire regroupe désormais les quatre enquêtes préliminaires menées par le procureur de la République de Nanterre, Philippe Courroye. La Cour de cassation l'a transférée à Bordeaux.

Cette information judiciaire balaie un très large spectre, de l'atteinte à la vie privée au blanchiment, en passant par la subornation de témoins, le vol, le trafic d'influence, l'escroquerie ou l'abus de confiance au préjudice de Liliane Bettencourt, le financement illicite de parti politique.

Dans certains de ces volets est mis en cause l'ex-ministre du Travail et ex-trésorier de l'UMP Eric Woerth.

Toutefois, il reviendra aux juges d'instruction d'apprécier les conséquences des désistements à la fois de la fille Bettencourt mais également de ceux de François-Marie Banier et de l'avocat fiscaliste Fabrice Goguel.

"L'action publique n'est pas aveugle, elle tiendra compte de ces nouveaux éléments", a déclaré Me Didier Martin, l'avocat de Françoise Bettencourt-Meyers. 

Ecoutez aussi sur RTL.fr :

- Liliane Bettencourt et sa fille enterrent la hache de guerre
- Bettencourt : comment les deux femmes ont fait la paix...
- Réconciliation Bettencourt : qu'est-ce qui va changer ?
- Réconciliation Bettencourt - Me Kiejmann : "Liliane Bettencourt veut une fin de vie heureuse"





Lire la suite
Affaire Bettencourt Justice Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants