1 min de lecture Alerte enlèvement

A la barre, Dominique G., pédophile présumé aux 18 victimes

Dominique Guillouche, 40 ans, accusé de l'enlèvement, la séquestration et le viol en novembre 2005 de la petite Aurélia, comparaît depuis lundi matin devant la cour d'Assises du Maine-et-Loire. La disparition de la petite fille, âgée de six ans à l'époque, avait entraîné le déclenchement pour la première fois en France du plan "alerte enlèvement". L'accusé, jugé avec son ex-épouse, devra répondre d'agressions sexuelles sur douze autres enfants, dont les deux enfants du couple, entre 1996 et 2005. Trois des enfants ont aussi été violés. L'homme encourt 30 ans de réclusion criminelle. Dès le début du procès, il a tenu à dire qu'il regrettait et l'audience a été très émouvante.

Patrice Gabard et La rédaction de RTL

Son ex-épouse, Alfréda Deneux, comparait également pour viol sur mineur de 15 ans en réunion, tentative d'enlèvement, séquestration et agressions sexuelles. Ils risquent chacun 30 ans de prison. Deux autres personnes comparaîtront libres pour non-dénonciation de crime et soustraction de preuves.

Aurélia avait été enlevée le 20 novembre 2005 alors qu'elle faisait du roller sur un parking de la petite ville de Jallais (Maine-et-Loire) en compagnie de sa grande sœur, alors âgée de 10 ans. Cette dernière avait réussi à échapper de justesse au ravisseur et avait donné l'alerte. Le lendemain soir, Aurélia avait été libérée dans une rue mal éclairée de Cholet (Maine-et-Loire). Dominique Guillouche et Alfréda Deneux avaient contacté les enquêteurs deux jours plus tard pour se dénoncer. Ils avaient ensuite été interpellés à leur domicile de Villedieu-la-Blouère.

Lors de sa garde à vue, Dominique Guillouche a reconnu les faits et a spontanément indiqué qu'il avait effectué cinq autres tentatives d'enlèvement au cours des années précédentes et agressé sexuellement une dizaine d'autres enfants. Trois d'entre eux ont également été victime de viols.

Lire la suite
Alerte enlèvement Pédophilie Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
5930209042
A la barre, Dominique G., pédophile présumé aux 18 victimes
A la barre, Dominique G., pédophile présumé aux 18 victimes
Dominique Guillouche, 40 ans, accusé de l'enlèvement, la séquestration et le viol en novembre 2005 de la petite Aurélia, comparaît depuis lundi matin devant la cour d'Assises du Maine-et-Loire. La disparition de la petite fille, âgée de six ans à l'époque, avait entraîné le déclenchement pour la première fois en France du plan "alerte enlèvement". L'accusé, jugé avec son ex-épouse, devra répondre d'agressions sexuelles sur douze autres enfants, dont les deux enfants du couple, entre 1996 et 2005. Trois des enfants ont aussi été violés. L'homme encourt 30 ans de réclusion criminelle. Dès le début du procès, il a tenu à dire qu'il regrettait et l'audience a été très émouvante.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/a-la-barre-dominique-g-pedophile-presume-aux-18-victimes-5930209042
2009-11-10 08:00:00